Inscription
   

Retour sur la Japan Expo 2017

Puissance-Zelda > Actualités > 2017 > juillet > Retour sur la Japan Expo 2017

Retour sur la Japan Expo 2017

Par Izzy Novada et Zelink, le 13 juillet 2017 à 20h15

Commenter Commentaires (1)

Logo Japan Expo

La 18e édition de la Japan Expo vient de se terminer. Au cas où vous l’auriez manquée, ou si vous n’avez pas suivi les réseaux sociaux, voici un résumé de tout ce que nous avons vu en lien avec Zelda.

Eiji Aonuma, invité exceptionnel de la Japan Expo

La Japan Expo a accueilli cette année Eiji Aonuma pour une master class exceptionnelle, intitulée The Art of The Legend of Zelda, en compagnie de Yusuke Nakano (illustrateur de la saga depuis Ocarina of Time) et de Satoru Takizawa (directeur artistique). La master class s’est déroulée vendredi 7 juillet sur la scène Ichigo, la plus grande scène du salon. Elle était animée par Grégoire Hellot, journaliste spécialiste du Japon et notamment directeur de collection des éditions Kurokawa. Florent Gorges était également présent en tant qu’interprète des invités.

Aonuma et son équipe sont notamment revenus sur le développement artistique des épisodes Ocarina of Time, The Wind Waker, Twilight Princess et bien entendu le tout récent Breath of the Wild, entre révélations inédites et anecdotes humoristiques. Puis, ils sont revenus sur les sorties prochaines avec des images exclusives du développement du DLC « Ode aux Prodiges » qui sortira en fin d’année.

Si vous n’avez pas pu assister à la master class, vous pouvez toujours la revoir en vidéo grâce à notre ami Frenchiefromhyrule et sa chaîne YouTube :

Les prochaines sorties en librairie ont également été évoquées, avec les recueils Art & Artifacts, prévu pour début octobre, et Hyrule Encyclopedia. Un troisième recueil, Breath of the Wild Master Work, est également prévu pour conclure ce triptyque et sera dédié exclusivement au développement artistique de Breath of the Wild.

Enfin les invités ont annoncé les résultats du concours de fan arts sur le thème de Breath of the Wild lancé par Nintendo début juin. Les grands gagnants se sont vu remettre leurs prix des mains de chaque invité : trois illustrations spécialement dessinées pour la Japan Expo et dédicacées par les invités.

Le prix Takizawa a été remporté par Max (@eikikuun1) pour son dessin de Link, Zelda et le Fléau Ganon. Il remporte l’affiche « Arigato Japan Expo ».

Dessin de Max
Dessin de Max
Illustration Arigato Japan Expo
Illustration « Arigato Japan Expo »

Le prix Nakano a été remporté par Priscillia (@TholiaArt) pour son dessin de l’Alpha. Elle remporte l’illustration promotionnelle de la master class.

Dessin de Priscillia
Dessin de Priscillia
Illustration de la masterclass
Illustration de la master class

Enfin, le prix Aonuma est décerné à Michel (@CalamardoOimko) pour son dessin d’une scène de jeu entre trois Bokoblins. Il remporte une affiche reprenant le tableau de Delacroix, La Liberté guidant le peuple, avec des figures issues de Breath of the Wild. Un bel hommage à la France de la part de Nintendo.

Dessin de Michel
Dessin de Michel
Illustration Zelda Japan Expo
Illustration « Zelda mène les Prodiges à Japan Expo »

Le soir même, après la master class, Nintendo annonçait pour le lendemain une séance de dédicace de Satoru Takizawa et Yusuke Nakano sur la scène principale du stand de Nintendo. Une centaine de veinards ont trouvé la file d’attente, qui n’était pas indiquée, et ont pu se faire dédicacer un dessin de trois versions de Link ou de Zelda.

Zelda à l’honneur sur les stands

Outre une partie du stand de Nintendo dédié à Breath of the Wild, d’autres exposants ont mis à l’honneur Zelda sur leurs stands.

Du côté des éditeurs, d’abord, avec Pix’n Love Editions qui proposaient parmi leurs ouvrages à la vente le livre d’Oscar Lemaire, L’Histoire de Zelda vol. 1, dont quelques centaines d’exemplaires de la Master Edition sortis de leurs stocks. L’auteur était également présent tout au long du salon pour dédicacer votre exemplaire.

On pouvait aussi retrouver le numéro 30 du mook de Pix’n Love dédié à The Legend of Zelda, dans sa version standard, mais aussi dans sa version spéciale abonnés désormais introuvable sur le site de l’éditeur.

Third Editions étaient également présents avec tout leur catalogue, dont le fameux Zelda: Chronique d’une saga légendaire par Mehdi El Kanafi et Nicolas Courcier ; ainsi que Omaké Books avec l’excellent numéro des Cahiers de la Playhistoire — Spécial The Legend of Zelda. Des interviews en lien respectivement ici, ici et .

Du côté des artistes amateurs, au sein des nombreux objets et œuvres en vente sur le thème de Zelda, on a aussi pu découvrir quelques pépites. Voici quelques‐uns des plus beaux articles ayant croisé notre regard :

Fanart de Anna Karen
Fan art par Anna Karen
Fanart de Chane Art
Fan art de Chane Art
Fanart du Collectif Pin Up
Fan art par Collectif Pin Up
Fanart des Farfadettes
Fan art par Farfadettes
Facebook : Farfadettes
Fanart de Miss Eliott
Fan art par Miss Eliott
DeviantArt : Miss Eliott
Fanart de la Team Z
Fan arts par Origa Migne (au centre) et Jérémy Legendre (les deux côtés) de la Team Z
Origa Migne et Jérémy Legendre (Behance.net)

Évasion dans le monde d’Hyrule

Gardiens de la Triforce

La Japan Expo était également l’occasion de passer une heure dans le monde d’Hyrule et de tous ses dangers à travers un escape game géant (ou live) Zelda, Gardiens de la Triforce, qui avait posé ses valises pour le weekend en requérant une somme assez rondelette (entre 34 et 40 €) aux courageux aventuriers venus prendre part à la quête.

Illustration escape game

Encapuchonné du fameux bonnet vert porté par le héros du temps — puis, plus tard, de son pendant rouge —, il fallait être vif d’esprit et savoir coordonner son équipe pour espérer venir à bout du challenge.

Illustration escape game

Le jeu, basé sur Ocarina of Time, appelait à visiter quatre lieux tirés dudit opus : le domaine Zora, la forêt Kokiri (et non « Koriki » comme l’avait annoncé à deux reprises un animateur passablement maladroit), le village Goron et le Temple du Temps.

Illustration escape game

Permettant d’entrecouper les moments où l’on faisait chauffer ses méninges, chacun d’entre eux vous demandait d’interagir avec une ou deux personnes costumées selon les besoins de l’endroit. Très semblables à des PNJ grandeur nature, elles ne pouvaient réagir que si vous réunissiez toutes les conditions nécessaires.

En cas de blocage, c’est plutôt vers les « Navi » réparties dans toute la salle qu’il fallait se tourner. Ces dernières, heureusement beaucoup moins pénibles que leur modèle, étaient les plus à même de vous aider efficacement. La priorité allait toutefois aux équipes les plus en difficulté.

Illustration escape game

Concernant les énigmes en elles‐mêmes, force est de constater qu’elles furent relativement malignes et adéquates à l’univers Zelda. Petit exemple survenu en début de partie (vous pouvez peut‐être considérer ça comme du spoil) : avant de pouvoir accéder au domaine Zora, il était nécessaire de contenter Jabu‐Jabu. En trouvant le mot « poisson » après une suite d’énigmes, il fallait alors deviner que l’étape suivante était d’en dessiner un sur votre carton, pour ensuite aller le présenter à la divinité locale !

À la clé de toute cette aventure : l’épée de légende. Toutes les équipes victorieuses ont ainsi pu retirer la lame de son socle avant qu’il ne soit trop tard. Puis, au moment de prendre part au combat final contre Ganon, chacune a envoyé un représentant donner une leçon au grand méchant, affiché sur l’écran géant au moyen de bouts de cinématiques d’Ocarina of Time 3D. (Un choix contesté chez les quelques aficionados de sang rouge…) Une fois l’affaire réglée et les traditionnels applaudissements effectués, c’est à regret que les participants ont rendu les accessoires qui leur étaient fournis. En même temps, on se doute bien que produire des centaines de capuchons pour fournir une quinzaine d’équipes chaque session n’aurait pas été la moins coûteuse des idées…

Crédits photo : Frenchiefromhyrule

Une montagne de cosplays Zelda !

Si la Japan Expo est l’occasion pour les meilleurs cosplayeurs français de montrer leur talent, le 30e anniversaire de la série et la venue de Eiji Aonuma cette année ont attiré une foule impressionnante de cosplayeurs de Zelda ! Bien sûr, le premier personnage à en faire les frais reste Link, puisque nous avons dû apercevoir pas moins d’une vingtaine de cosplayeurs dans des versions diverses, des premiers essais un peu débraillés aux costumes les plus fidèles.

Nous vous avons concocté une petite sélection des cosplays les plus originaux et que nous avons le plus aimés tout au long de cette Japan Expo :

PictographBox en Linkle et Midona PictographBox en Lavio et Hilda
Les talentueuses cosplayeuses Ali’Skelleton et MissingNo du groupe PictographBox, en Midona et Linkle jeudi, puis en Hilda et Lavio samedi.
L’équipe du Danemark en cosplay de BOTW
L’équipe du Danemark finaliste de l’ECG s’est présentée en costumes de Breath of the Wild !
Gwan Cosplay en Zelda, Amalia Cosplay en Terry et Night Cosplay en Link.
Arthur en Link
Le jeune Arthur, rencontré au soir du premier jour du salon.
Slypher’Roth en Ghirahim Slypher’Roth en Ghirahim
Ghirahim a vu une oreille à léchouiller… par Slypher’Roth Cosplay
CaroBlop en Pru’ha
Caroline Collinot (@CaroBlop) en superbe costume de Pru’ha !
Aveil la Gerudo Aveil la Gerudo
Aveil en costume de… Aveil la Gerudo !
Alois Kokiri en Hylien travesti en Gerudo Leygasp en Hylien travesti en Gerudo
Deux charmantes vaï interprétées par Alois Kokiri et Leygasp. (@Leygasp)
Tatasenko Mana en Link en tunique hylienne
Link de Breath of the Wild en tunique hylienne. Superbe costume de Tatasenko Mana Cosplay Rune.
Amalia Cosplay en Médolie Gwan Cosplay en Link de TWW
La merveilleuse Médolie par Amalia Cosplay et Link de The Wind Waker par Gwan Cosplay (photos de Frenchiefromhyrule).

Rendez‐vous l’année prochaine ?

Si vous ne l’avez pas encore compris à la lecture de ce long récapitulatif, votre serviteur a pris beaucoup de plaisir à arpenter les allées du parc des Expositions de Villepinte.

La sympathie des fans croisés allait de pair avec les invités prestigieux présents cette année. Nous avons d’ailleurs eu le plaisir de nous entretenir un long moment avec l’équipe Danoise de cosplay, ayant particulièrement mis la série Zelda à l’honneur durant toute la convention. Une interview qui sera en ligne d’ici peu de temps.

Si vous étiez présent, n’hésitez pas à nous raconter en commentaire comment vous avez vécu cet événement. Du côté de Puissance‐Zelda, on a déjà hâte d’y retourner l’année prochaine, du 5 au 8 juillet 2018.

L’équipe danoise avec Izzy Novada
L’équipe danoise finaliste de l’ECG, avec Enilokin Cosplay en Zelda de The Wind Waker et Izzy Novada (à gauche).


Derniers commentaires sur les forums

Poster un nouveau commentaire

Par Chompir, le 13 juillet 2017 à 20h52
C'était il y a pas si longtemps et j'avais pu voir pas mal voir pas mal de photo et d'info de la part d'Izzy.  :(8:
Mais ça me rappel de bons souvenirs et moments. J'avais adoré l'escape game et la master classe était super impressionnante. Énorme bravo à Izzy pour ses quatre jours de convention et son boulot car ça devient vite fatiguant.
Et moi aussi j'ai hâte d'être à l'année prochaine. Izzy repassera peut être par chez moi. :miou:

À propos - CGU - Contact - Association - Historique du site

Puissance-Zelda fait partie du Réseau Puissance-Nintendo :
P-Nintendo - P-Pokémon