Logo du jeu Breath of the Wild

Anecdotes de Breath of the Wild

Logo du jeu Breath of the Wild

Fiche d'information

Boîte du jeu Breath of the Wild

Titre occidental : Breath of the Wild
Titre original : ゼルダの伝説 ブレス オブ ザ

Développeur : Nintendo EPD
Réalisateur : Hidemaro Fujibayashi
Producteur : Eiji Aonuma

Voir les crédits

Joueurs : 1
PEGI : 12

Sorti sur Switch et Wii U
Europe 3 mars 2017
Canada Etats-Unis 3 mars 2017
Japon 3 mars 2017

Avis sur le jeu

"The Legend of Zelda: Breath of the Wild est une claque vidéoludique comme il n'y en a peu, il pioche dans tout ce qu’il y a de meilleur dans chaque opus de la série et le magnifie pour devenir une œuvre d’art, un voyage inoubliable, une épopée unique, un jeu de légende incontournable dont on parlera encore longtemps, comme A Link to the Past ou Ocarina of Time avant lui. D’ailleurs ce dernier a du souci à se faire. Il est bien possible que son règne s’achève avec la sortie de ce qui est pour moi, l’un des meilleurs, ou même peut-être le meilleur jeu vidéo auquel j’ai pu jouer. Passer à côté serait criminel. Évidemment je ne peux que décerner la note maximale à ce Zelda, tant son aventure, son imprévisibilité et son ambition m’ont marqué au fer rouge en seulement une poignée d’heures de jeu. Il se positionne directement devant les meilleurs opus de la saga et devient un nouveau maître étalon du jeu vidéo dans mon esprit. 20/20 ne signifie pas jeu parfait, mais plutôt un coup de cœur inoubliable qui fait passer les petits problèmes techniques pour une goutte d’eau dans l’océan vaste, et on espère infini, du plaisir de jeu. " (par Natsuhiboshi)

La tradition de l'armure zora

L'origine de l'armure zora dans Breath of the Wild est révélée sur l'une des pierres de mémoires éparpillées autour du domaine Zora. Il y avait autrefois un roi zora qui était un médiocre combattant, mais cela n'avait aucune importance pour la reine qui l'aimait tendrement et qui lui confectionna une armure afin de le protéger. Un jour, une horde de monstres arriva sur la chaîne Sez. En apprenant la nouvelle, le roi zora voulu protéger son peuple et décida de chasser ces inopportuns. La reine, profondément inquiète, cousit alors une de ses écailles sur l'armure de son mari en priant pour qu'il revienne sain et sauf. Au cours de la bataille, les Zoras prirent immédiatement l'avantage sur leurs ennemis et il leur sembla ainsi pouvoir gagner sans encombre. Hélas, grisés par leur excès de confiance, ils eurent un moment d'inattention et un général Lézalfos profita de cette occasion pour se faufiler jusqu'au roi. Mais au moment où le monstre allait achever le souverain, une partie de l'armure zora se mit à briller, aveuglant le Lézalfos qui s'immobilisa un instant. Le roi zora saisit alors cette opportunité pour porter le coup fatal à son ennemi. L'explication à ce miracle était que la lumière du soleil couchant s'était réfléchie sur l'écaille que la reine zora avait ajoutée à l'armure ; et il s'agissait d'une écaille blanche que seules les femmes zoras possèdent. Depuis, la tradition veut que les princesses zoras confectionnent et offrent une armure semblable pour leur futur époux, priant ainsi pour leur salut.

Ajoutée par Fenrin

L'origine de la fête du Prodige

Il est raconté sur l'une des pierres de mémoires dispersées autour du domaine Zora qu'à la mort de Mipha, les Zoras, affligés et pleurant leur princesse défunte, décidèrent de laisser la Zora emporter la lance d'écaille radieuse pour consoler l'âme de Mipha. C'est alors que, comme si l'esprit de la princesse était redescendu sur terre, la lance d'écaille radieuse se mit à briller et à tracer les mots "La lance d'écaille radieuse, c'est moi, Mipha… Retrouvez le sourire… Séchez vos larmes…". Depuis, les Zoras décidèrent d'ériger la lance d'écaille radieuse chaque année, lors du jour anniversaire du jour du Grand Fléau, en l'honneur de Mipha. Ainsi est née la fête du Prodige.

Ajoutée par Fenrin

Les fragments de miroir qui font l'objet de la mission "Travaux de restauration" dans Breath of the Wild seraient en fait les morceaux du Miroir des Ombres. Ainsi, Link répare le Miroir des Ombres. Il s'agit d'un clin d'oeil à Twilight Princess.

Ajoutée par Fenrin

Les noms de Ruta et Naboris

Vah' Naboris et Vah'Ruta sont les seules créatures divines dont l'origine du nom est clairement énoncée: Urbosa le dit elle même, il vient de Nabooru, et le lien entre Ruta et Ruto est énoncé sur une stèle comptant l'histoire du peuple Zora. Les origines de ces noms met sur le voie de ceux des autres créatures divines.

Ajoutée par Vaati the Wind Mage

Anecdote du jeu Breath of the Wild

Breath of the Wild fait référence à de nombreux lieux de précédents jeux. On peut y retrouver les ruines du Ranch Lon Lon, à la topographie si particulière, dans la région de la Tour de la Plaine. La carte nomme ce lieu « Les ruines du Ranch ».

Ajoutée par Zemo

Les hommages à Iwata dans Breath of

Anecdote du jeu Breath of the Wild  - Les hommages à Iwata dans Breath of

Le personnage de Botrick, par son physique, ainsi que le cheval Alpha, se trouvant au mont Satori, sont probablement des hommages à Iwata.

Ajoutée par Vaati the Wind Mage

L'apparence des gardiens

L'apparence des Gardiens de Breath of the Wild est grandement inspirée de celle des Octorocks de The legend of Zelda. Ceux-ci paraissaient ridiculement grands comparé à Link, et c'est en s'inspirant de ce problème de perspective qu'il fût décidé de créer des ennemis très grands comparé à Link.

Source
Ajoutée par Vaati the Wind Mage

Anecdote du jeu Breath of the Wild

Dans Breath of the Wild, les guides spirituels des quatre premiers sanctuaires forment chacun un triangle de la Triforce avec leurs mains.

Ajoutée par Yorick & Zemo

GOTY 2017

En 2017, Breath of the Wild a été élu plus de 180 fois jeu de l’année ! Horizon Zero Dawn, le second jeu du podium n'a obtenu cette distinction "que" 52 fois.

Source
Ajoutée par Dreamkicks

Listen!

Anecdote du jeu Breath of the Wild  - Listen!

Vu de dos, le Diadème Diamant semble cacher un petit clin d’œil visuel à Navi, la célèbre fée d'Ocarina of Time.

Source
Ajoutée par Zemo & Yorick26

Il était originalement prévu que le joueur ait à gérer la faim de Link. Trop affamé, celui-ci aurait été contraint de s’arrêter pour reprendre des forces. Mais pour Aonuma et Fujibayashi, cela freinait trop l’exploration et devenait une corvée. Le système de cuisine s’est alors simplifié et a évolué jusqu’à devenir la principale source de récupération d’énergie dans Breath of the Wild.

Source
Ajoutée par Zemo

Bravo Corey !

Au générique du Breath of the Wild, Corey Bunnell est le seul nom à consonance occidentale que l’on peut voir dans l’équipe de Kyoto. Sur Internet, certains ont retrouvé un message de 2007 sur un forum où Corey Bunnell cherchait des conseils pour pouvoir réaliser son rêve : s’expatrier au Japon et devenir game-designer chez Nintendo. Objectif atteint !

Source
Ajoutée par Zemo

Une ville de Mii

En fouillant dans la ROM du jeu, un joueur à découvert que le village d’Euzero aurait pu être peuplé de Mii. Il y a fort à parier que le village devait à l’origine exploiter les fonctionnalités du Miiverse propre à la Wii U, mais que l’équipe de développement a changé son fusil d’épaule lorsque le jeu a aussi été prévu sur Switch.

Source
Ajoutée par Zemo

La ville de Kyoto a servi de référence à Hidemaro Fujibayashi, le réalisateur de Breath of the Wild, pour rendre crédibles les distances séparant les différents points d’intérêt du jeu.

Source
Ajoutée par Zemo

Anecdote du jeu Breath of the Wild

Il a été envisagé pendant un temps qu’une race de lilliputiens soit intégrée à Breath of the Wild, mais l’idée a été écartée. Peut-être que les Minish auraient pu faire leur retour dans Breath of the Wild.

Source
Ajoutée par Zemo

Avant que le jeu soit prévu sur Switch, il était prévu que le gamepad de la Wii U, qui matérialise en quelque sorte la tablette Sheikah dans les mains du joueur, puisse afficher des informations contextuelles et parler au joueur.

Source
Ajoutée par Zemo

Le sanctuaire d’Oman Au, l’un des premiers de Breath of the Wild, doit son nom au producteur du jeu. Oman Au est l’anagramme de (Eiji) Aonuma.

Ajoutée par Zemo

Anecdote du jeu Breath of the Wild

En cas de mort, la couleur du texte Game Over reflètera la cause de votre mort : rouge si Link tombe au combat, jaune si Link est foudroyé, bleu en cas hypothermie etc.

Ajoutée par Zemo

Avec plus de 300 personnes employées, Breath of the Wild était selon Eiji Aonuma le jeu de la saga ayant impliqué le plus de monde à sa sortie.

Source
Ajoutée par Zemo

Breath of the Wild est le premier jeu canonique de la série à intégrer des DLC payants.

Ajoutée par Zemo

Anecdote du jeu Breath of the Wild

Le sprite d’un octorok, que l’on croirait sorti du premier Zelda sur NES, est visible sur la Culotte du Prélude, l’un des éléments de tenue pouvant être obtenu grâce à l’Amiibo Link Pixel.

Ajoutée par Zemo

Exception faite de Zelda II, Breath of the Wild est le premier Zelda où Koji Kondo n’est pas impliqué dans la composition. Depuis The Wind Waker, son rôle s’est peu à peu réduit, mais il était depuis au moins crédité en tant que superviseur, un rôle qui incombe à Hajime Wakai dans Breath of the Wild. La composition est signée Manaka Kataoka et Yasuaki Iwata.

Ajoutée par Zemo

Absent

Breath of the Wild est le premier jeu en 3D à présenter Ganon en tant qu’antagoniste, sans impliquer Ganondorf, sa forme humaine.

Ajoutée par Zemo

On était plutôt habitué à voir Link tenir son arme de la main gauche, mais il est bel et bien droitier dans Breath of the Wild. Un changement dont l’origine semble moins justifiable que dans Twilight Princess et Skyward Sword, qui utilisaient une Wiimote. A ce sujet, Aonuma expliquera que Link est droitier car le joueur initie son attaque sur la manette avec la main droite.

Source
Ajoutée par Zemo

Quatre donjons

Avec quatre donjons, Breath of the Wild et Majora's Mask sont les jeux de la série contenant le moins de donjons. Chaque jeu propose cependant de nombreuses autres alternatives pour occuper le joueur.

Ajoutée par Zemo