Aonuma interviewé par Edge

C'est lors d'une récente interview donné au magazine Edge qu'Eiji Aonuma, producteur de la série Zelda, a donné quelques détails concernant les prochains jeux de la série et son futur au sein de Nintendo.

C'est ainsi que l'on apprend que A link to the Past 2, annoncé lors du dernier Nintendo3DS Direct et prévu sur 3DS pour la fin de l'année, tournera en 60 fps avec le mode 3D activé :

« Le jeu tourne en 60 fps alors que tous les autres jeux 3DS jusqu'à présent tournent en 30 fps. La framerate est ainsi plus rapide, l'effet 3D est ainsi plus stable, donc, le 60 fps était vraiment important. Il y a des joueurs qui n'aiment pas la 3D et qui ne l'activent jamais, c'est pourquoi il n'y aura rien dans le jeu qui nécessitera absolument l'activation de la 3D, comme des puzzles que l'ont ne pourrait résoudre sans elle. »

Voilà qui traduit une volonté de l'équipe de développement d'apporter un effet 3D des plus abouti et des plus confortable. Cet épisode sera également le premier de la série à tourner en 60 fps.

Cependant, Aonuma semble avoir bien compris qu'une partie des joueurs n'appréciaient pas la 3D et ne l'activaient jamais pour jouer, sans compter ceux qui ont du mal à la percevoir, voire, ne la perçoivent pas à du tout. C'est pourquoi, le jeu a été pensé de telle façon à ce que la 3D ne soit pas obligatoire. C'est donc en quelque sorte un abandon de la 3D par Nintendo qui d'un coté tente de rendre l'effet 3D le plus abouti et convaincant possible mais qui, d'un autre coté, ne l'incorpore plus comme étant un élément capable de réellement changer l'expérience de jeu puisque 3D ou pas 3D, le jeu sera le même.

D'autre part, Aonuma confie que l'équipe de développement a apporté à cet opus 3DS de nouveaux éléments pour la série :

« Cet opus apportera de nombreuses nouvelles choses à la série, au début du jeu, il y aura une grosse surprise qui étonnera les joueurs. Nous avons commencé par incorporer de nouvelles mécaniques de jeu, comme le fait que Link puisse devenir une peinture pouvant se déplacer le long des murs, et ensuite nous avons trouvé, à partir de là, comment construire l'histoire autour des ces nouvelles mécaniques. Plutôt que de reprendre les éléments de l'histoire originelle dans celle ci, nous nous sommes à la place appliqués à ramener les personnages, ainsi, vous pourrez voir ce qui leur est arrivé après les évènements du premier jeu. »

Reste à savoir quel sera le contenu de cette fameuse surprise. Ensuite, on apprend que nous pourront découvrir ce qui est arrivé aux personnages après les évènements de l'opus Super NES, cet opus 3DS se situant chronologiquement après A Link to the Past premier du nom.

De plus, Eiji Aonuma confirme à nouveau dans cette interview un fait que l'on savait déjà, à savoir, l'existence du monde des ténèbres :

« Un partie de ce qui rendait A Link to the Past intéressant c'est le fait que vous puissiez passer du monde de la lumière au monde des ténèbres en résolvant des énigmes, et nous prévoyons de faire revenir cet aspect dans A Link to the Past 2 pour sûr. L'habileté de Link à devenir une peinture sera liée à tout cela. »

Toujours sur les nouveautés apportés par les deux nouveaux opus en développement :

« Le nouveau jeu se jouera différemment de l’original. Je pense que les nouveautés apportées donneront aux joueurs une vision différente du jeu. Et bien sûr, nous ajouterons encore plus d’éléments inattendus dans le jeu Zelda que nous développons pour la Wii U. »

L’équipe de développement semble donc résolument décidée à apporter de l’air frais à la série ainsi qu’à nous surprendre. En tout cas, il nous tarde d’en savoir un peu plus au sujet de ces nouveautés, et justement, l’E3 de la semaine prochaine sera très probablement l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ces deux jeux tout comme sur le remake de The Wind Waker prévu sur Wii U pour la fin de l’année.

Concernant son propre futur au sein de Nintendo, Aonuma a déclaré qu'il aimerait travailler sur autre chose que la série Zelda :

« J'ai 50 ans maintenant et il ne me reste donc plus que 10 ans à travailler chez Nintendo. Je veux essayer toutes sortes de choses avant qu'il ne soit trop tard, je ne veux pas arriver à la fin de ma carrière en me disant que je ai travaillé uniquement sur Zelda. Mais à chaque fois que j'arrive avec de bonnes et nouvelles idées, elles finissent pas être utilisés dans un jeu Zelda! J'ai besoin d'une pause de 6 mois pour m'éloigner du cycle des jeux Zelda et me concentrer sur quelque chose de nouveau (rires). Mais, je vais probablement réaliser un jeu similaire à Zelda, après tout, A Link to the Past est ma plus grande influence. »

La série Zelda ne constitue pas les seuls jeux sur lesquels Eiji Aonuma a travaillé, puisqu'il a été l’origine de NES Open Tournament Golf et Marvelous: Mōhitotsu no Takarajima sur Super NES, mais il est vrai que cela fait un bon moment que le producteur de la série semble enfermé dans cette dernière. Pour le temps qu'il lui reste à travailler pour la firme de Kyoto, Eiji Aonuma essaiera donc de se mettre au travail sur un nouveau jeu, qui on l'espère, lui permettra d'exploiter ses nouvelles idées et lui permettra de nous apporter une expérience nouvelle dans une licence totalement inédite.

Mais, alors qu'il ne reste qu'une dizaine d'années à Aonuma avant la retraite, on se demande qui pourrait bien prendre la relève au poste de directeur de la série ? La firme de Kyoto fera-t-elle le choix de mettre un jeune développeur à la tête de la série emblématique, suite à la volonté de Shigeru Miyamoto de mettre les jeunes développeurs de la firme en avant ? Ou bien est-il temps pour Nintendo d'essayer de confier la série à un autre développeur comme Next Level Games ou Konami qui ont récemment exprimé leur souhait de travailler un jour sur la série, ou encore comme Retro Studios ? Une idée loin d'être absurde puisque la série a déjà été confiée à un tiers par le passé puisqu'en effet, c'est Capcom qui s'est chargé du développement de Oracles of Ages, Oracles of Seasons sur GameBoy Color et de Minish Cap sur GameBoy Advance. Une question importante qui se posera à coup sûr dans un futur plus ou moins proche.

Aonuma a ensuite confié à Edge une anecdote concernant son ressenti vis à vis de Link, héros de la série :

« Quand j’ai commencé à faire des jeux Zelda, j’étais plus intéressé par les ennemis principaux que par Link lui-même. Mais pendant que je travaillais sur Twilight Princess, j’ai écouté le thème principal avec mon iPod alors que je marchais main dans la main avec mon fils, et j’ai soudainement éclaté en sanglots. J’étais en train de penser à toutes les épreuves que Link devrait traverser dans le nouveau jeu. J’ai ainsi réalisé que Link était, vraiment, un fils pour moi. »

Eiji Aonuma, après avoir eu une "relation distante" avec le héros, semble donc aujourd'hui très attaché à ce dernier. En lisant cela, il semble difficile de ne pas penser que lorsque le fameux producteur de la série cessera de faire des jeux Zelda, la séparation sera difficile.

En définitive, cette interview publiée à quelques jours de l'E3 nous apporte quelques précisions sur les jeux de la série actuellement en développement, nul doute que nous en saurons plus dès mardi prochain lors du Nintendo Direct spécial E3 !

Source : Edge

Le 07 juin 2013 à 22:26, par Fry

Derniers commentaires sur les forums

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter.

Me connecter M'inscrire

Avatar de Yuan
Yuan mercredi 12 juin 2013, 22:50:38
Ah mais j'ai pas non plus parlé de faire un truc qui affecte complètement le scénario et qui bloque ou débloque certaines quêtes annexes juste à cause d'un choix. Je comprends qu'on puisse aimer le fait de pouvoir tout finir à 100% dans un Zelda sans avoir à réfléchir sur les choix qu'on fait dans les dialogues. Mais ça serait bien plus amusant si ça faisait évoluer l'histoire un peu différemment, si ça modifiait quelques dialogues, des petits trucs comme ça quoi...
Avatar de Duplucky
Duplucky mardi 11 juin 2013, 21:03:34
Au contraire, si le système est vraiment bien approfondi, ça peut contribuer à la replay value du jeu: faire énormément de choix qui influencent sur la suite du jeu de façon très marquante couplé à un concept de donjons faisables dans n'importe quel ordre, mais avec des chemins différents selon les items obtenus, ça serait vraiment génial pour nous autres joueurs et un véritable cauchemar pour les programmeurs du jeu. :R

Mais franchement, faire un tel système serait vraiment un réel plus qui  nous donnerais en plus l'impression d'avoir plusieurs jeux Zelda en un. ;D
Avatar de Zeldingue_L'Ancien
Zeldingue_L'Ancien mardi 11 juin 2013, 20:55:18
Par contre, dans Skyward Sword, le fait de pouvoir choisir quelques options dans les dialogues, c'était sympa ! Ça permet de choisir un peu ce qu'on veut faire de Link : un bon chevalier trop bon trop con, ou bien un débile-neuneu qui aime bien les rubis (devinez quelle option j'ai choisie...), et c'est déjà un bon début. Je ne peux qu'espérer qu'ils continuent sur cette voie, en proposant plus d'options dans les dialogues, et qui cette fois-ci auraient un semblant d'impact sur le jeu (ouais, j'ai de grands espoirs).

Mouais...
C'était un truc que j'aimais bien dans les Zelda, le fait de pouvoir terminer un jeu à 100% sous tous les angles. Si on commence à faire des choix qui ont un impact sur la suite et qu'il faut faire le jeu 50 fois pour voir les différentes possibilités, ça me gonflerait. Pour des petits trucs pas trop importants comme la quête de Pavelle ou de la lettre d'Orbo, ça peut encore aller, même si dans ma deuxième partie, du coup, je m'arrange pour faire les choix que je n'ai pas faits sur la première  ;D !
Mais je préfère qu'ils évitent de transformer Zelda en Fable quoi  ;D !
Le meilleur compromis, à mon sens, c'était celui de Majora's Mask... Si certaines actions influaient la réaction des PNJ et la suite de leur histoire, le fait de pouvoir remonter le temps permettait de voir les différentes réactions possibles et même de jouer là dessus pour finir le jeu à 100% (je pense par exemple à la lettre express à donner soit à Mme Aroma, soit au facteur), ce qui fait la richesse du jeu. Mais bon, je sais bien qu'il ne fait pas espérer le retour de ce système de remontage de temps qui est vraiment LE truc propre à M'sM, mais c'était vraiment une idée de génie pour le coup !
Avatar de Yuan
Yuan lundi 10 juin 2013, 16:50:20
Je réagis tardivement, n'ayant pas allumé mon PC depuis quelques jours.
Au passage, de rien Fry, ça me fait toujours plaisir de pouvoir aider, et je m'excuse encore pour les quelques petites erreurs que j'ai laissé passer ! :^^: (Merci au passage aux autres d'avoir pu compléter.)

Tout d'abord, j'ai la flemme de tous vous quoter, mais je pense qu'il faut arrêter avec le : « Link ne parle pas, ça permet de s'y identifier. Donner une voix à Link, ça serait toucher à cette tradition mythique. »
Premièrement, j'adore Zelda, mais je pense qu'il faut arrêter avec cette histoire de légende, mythe, etc... Sincèrement, je trouve ça assez choquant que cette dimension soit bien plus présente avec la saga Zelda qu'avec toute autre série de jeux vidéo. D'autant plus qu'au final, le scénario ou la chronologie de Zelda n'ont jamais été, à mes yeux, très recherchées. La chronologie, faut pas se voiler la face, c'est une simple tentative de créer une cohérence entre les épisodes. Mais elle est elle-même un peu bancale pour la simple et bonne raison que ça n'avait pas été prévu comme ça à la base (à part pour les trucs obvious genre MsM suite de OoT, PH suite de TWW, AoL suite de LoZ...), et puis c'est tout. De toute façon, chaque opus souffre d'incohérences avec lui-même, donc imaginez un peu quand on essaye de les relier v.v

La voix je supporterais pas, parce que j'aime bien moi dire ce que devrait dire Link dans les cinématiques et en plus ça te fait dire que c'est ta personnalité qui est dans le jeux...

C'est vaguement difficile pour les demoiselles, ça. Pis bon, on la connaît plus ou moins, sa voix, même si c'est au travers d'exclamations. Cela dit, ça m'étonnerait tout de même pas mal que Nintendo se décidé à casser CETTE marque de fabrique-ci de la licence.

Je vois pas le rapport avec les demoiselles :cfsd: Link est vraiment pas masculin, de toute façon (si c'était bien de ça que tu parlais)...
Ensuite, Link est une coquille vide... Et c'est précisément pour ça que j'en ai strictement rien à faire de ce héros ! Et là, je me situe par rapport à tous les autres héros de jeux vidéo. Un héros qui dit quelques phrases, qui a un semblant de personnalité, c'est ce qui permet de s'y attacher. Perso, je m'identifie pas une seconde à Link... De toute façon, il n'a pas de relations très intéressantes avec les personnages (à part ouin j'aime pas Ganon/Zelda cey ma zamie d'enfance/Exelo il est pas janti avec moi mais je l'aime quand même/etc). Et il ne vit aucune expérience vraiment humaine, il ne fait que zigouiller des monstres et se promener un peu partout dans Hyrule. Le côté humain de Link est très loin d'être vraiment étoffé, selon moi.
Par contre, dans Skyward Sword, le fait de pouvoir choisir quelques options dans les dialogues, c'était sympa ! Ça permet de choisir un peu ce qu'on veut faire de Link : un bon chevalier trop bon trop con, ou bien un débile-neuneu qui aime bien les rubis (devinez quelle option j'ai choisie...), et c'est déjà un bon début. Je ne peux qu'espérer qu'ils continuent sur cette voie, en proposant plus d'options dans les dialogues, et qui cette fois-ci auraient un semblant d'impact sur le jeu (ouais, j'ai de grands espoirs).

La droite/gauche, personnellement, ça ne me déstabiliserait pas le moins du monde que Link tienne son épée dans la main gauche alors que j'ai la Wiimote dans la main droite. Après, le mieux, oui, ça serait de laisser le choix... Donc j'espère que s'ils font un prochain jeu qui se jouera à la Wiimote, qu'ils laissent le choix.
Après, ils faudraient qu'ils gèrent ça mieux que pour TP sur GC/Wii, où Link est gaucher sur GC mais droitier sur Wii... Et où tout est inversé pour la version Wii !

Enfin, pour le gameplay à la Wiimote. Franchement, il avait tout pour être excellent. Moi, je n'ai aucun reproche à l'idée de complexifier le gameplay, au contraire : j'aime les gameplays complexes, je trouve ça un peu trop facile de juste bouriner le bouton B pour buter des ennemis. Et faut pas se voiler la face, mais c'est un peu la base des Zelda.
Le souci de la Wiimote, en fait, c'est que... ça marche pas ! Je tiens ma Wiimote vers le bas et Link la tient en diagonale droite-haut. Je lève la Wiimote pour charger l'épée, et Link la tient toujours vers le bas. Je vous jure que mes Wiimote n'ont absolument aucun souci. C'est juste que le motion gaming n'est pas encore au point, et que ça ruine complètement le plaisir de jeu tout simplement parce que Link ne réagit pas comme vous l'aurez voulu. Pour moi, un gameplay qui ne réagit pas, ça rentre dans la définition d'un mauvais jeu... En fait, le gameplay m'énerve vraiment, parce qu'il n'est pas précis quand il le faut (combat à l'épée), et quand on n'en a pas besoin il est tellement précis qu'il sent ma main trembler (tir à l'arc). Erreur technologique ? J'en sais rien, toujours est-il qu'il ne marche pas.
Cela dit, s'il marchait, ça serait bien plus intéressant que ce dont on a l'habitude dans la série Zelda.
Avatar de Duplucky
Duplucky lundi 10 juin 2013, 15:48:37
Hum, de ce point de vue là, je trouve que Zemo a plus raison, quoiqu'on en dise, le pad, y a rien de plus confortable. Après pour la simplicité, ça vient surtout du niveau des ennemis. Je prends exemple sur Dark Souls: t'utilises 4 touches en combat mais ça n'empêche pas les combats d'être prenants et immersifs. 8)