Retour sur le dessin animé Zelda avec sept personnes l'ayant fait

En 2017, les fans découvraient avec émotion la voix de la princesse Zelda dans Breath of the Wild, mais ce n’était pas la première fois que notre princesse préférée était incarnée. En 1989, une série animée de treize épisodes de quinze minutes était diffusée aux États-Unis dans le Super Mario Bros. Super Show. Le dessin animé a ensuite été diffusé pour la première fois sous nos latitudes sur France 2 en 1990.

Si l’on se remémore parfois son adaptation française de piètre qualité (on pense notamment aux Force-Trois ou aux trois comédiennes qui se sont succédées pour incarner Zelda), avec le temps, elle est surtout restée célèbre pour les mèmes y faisant référence, ainsi que pour son iconique « Excuuuuse me, Princess ».

Polygon a récemment pu échanger avec sept personnes impliquées dans la création du dessin animé. L’occasion pour les scénaristes, comédiens et réalisateurs de revenir sur revenir sur la production assez méconnue de la série. L’échange est riche en anecdotes et voici un petit florilège de ce que l’on en a retenu :

  • John Grusd, le réalisateur, n’avait jamais joué à Zelda avant qu’on lui envoie une cartouche japonaise de Zelda 2. Bob Forward, qui n’était pas friand de jeux vidéo, a notamment basé son écriture sur une VHS d’un playthrough et il croit savoir que c’était l’actrice Tanya Roberts, célèbre pour son rôle dans Drôles de dames, qui était derrière la manette.
  • Parmi les inspirations des scénaristes, Phil Harnage et Bob Forward citent plusieurs fois le film Travail au noir(Moonlighting), sorti en 1982 avec Bruce Willis dans le rôle principal. Il admet que si le ton était parfois trop exagéré, c’était l’effet recherché. Eve Forward, qui avait seize ans à l’époque, cite Dungeons & Dragons, notamment pour l’épisode Le Miroir magique (Doppleganger).

Aperçu du script de l'épisode Doppleganger

  • Bob Forward évoque un bon cadre de travail. Les scénaristes étaient très libres puisque c’est Mario qui faisait l’objet de toutes les attentions. Deux scripts devaient être rendus chaque semaine, contre cinq pour d’autres séries.
  • Pour pallier le manque de connaissances sur les jeux Zelda, une bible a été rédigée assez rapidement pour donner de grandes directions aux scénaristes : Ganon est le méchant, la princesse Zelda est forte, la Triforce est le MacGuffin etc.
  • Marsha Forward, la mère de Bob et Eve Forward, a aussi participé à l’écriture. Son idée de script est à l’origine de l’épisode 11 : Les Contes du printemps (Fairies in the Spring).
  • La fameuse réplique « Excuuuuse me, Princess » a été proposée par Robby London, un dirigeant de DiC, la société de production de la série. C’est aussi lui qui a proposé que Link espère continuellement un baiser de la princesse.
  • Jonathan Potts a interprété Link comme l’adolescent ultime, tel un chiot un peu fou, qui surréagit à tout sans jamais réfléchir.
  • Cynthia Preston, qui interprétait Zelda, appréciait que son personnage ne soit pas une demoiselle en détresse. Même si la série n’était pas en avance sur son temps, l’indépendance de Zelda était quelque chose de cool à ses yeux.
  • Phil Harnage pense que la princesse était un bon modèle pour les filles, à l’opposé de Link qui était irresponsable. L’idée de faire porter un pantalon à Zelda, plutôt qu’une robe, est venue des artistes et Nintendo a adoré cela. On irait presque jusqu’à imaginer que cela ait pu donner des idées pour Tetra ou la Zelda de Breath of the Wild, toutes les deux très actives.
  • Nintendo souhaitait que les épisodes reprennent des éléments de gameplay, mais le diffuseur refusait de voir des mises à mort ou des combats à l’épée à l’écran. Les combats sont donc rares et se résolvent généralement à coups de rayons lumineux tirés à l’épée.
  • Des concept arts ont été réalisés pour d’autres adaptations de jeux, notamment Metroid et Castlevania.
  • Les scénaristes auraient aimé que la série dure plus longtemps, mais son destin était lié à celui du Super Mario Bros. Super Show. Quand ce dernier a été annulé, la série Zelda l’a aussi été.

Si vous souhaitez en apprendre plus, on ne peut que vous inviter à lire l’intégralité de l’article de Polygon. Actuellement, aucune plateforme de streaming ne propose de regarder la série en France.

Produits dérivés

Le 14 janvier 2023 à 15:42, par Zemo

Avatar de Zemo

À propos de l'auteur :
Entre deux news et deux tweets, j'essaye de rendre PZ plus agréable à visiter et d'organiser des interviews. Des rumeurs circulent sur mon âge avancé, elles sont fausses, je suis juste jeune depuis plus longtemps !

Derniers commentaires sur les forums

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter.

Me connecter M'inscrire

Avatar de emile
emile mercredi 01 février 2023, 16:03:15
Je n'ai jamais vu d'épisode entier, juste des extraits variés et images sur le net, mais c'est intéressant d'en savoir plus sur les origines de cette adaptation et dans quelles conditions elle a été faite !

Je suis d'accord. C'est fort intéressant.

J'aime bien le générique, et il me donne le goût de voir un épisode maintenant.
Avatar de squirrel
squirrel mardi 17 janvier 2023, 23:17:23
J'ai revu le générique, et je réalise seulement maintenant qu'il y a UNE POTERIE QUI SE BRISE en gros plan !
C'est très Zelda, les poteries qui se brisent !
Avatar de Jielash
Jielash lundi 16 janvier 2023, 21:09:21
Je n'ai jamais vu d'épisode entier, juste des extraits variés et images sur le net, mais c'est intéressant d'en savoir plus sur les origines de cette adaptation et dans quelles conditions elle a été faite !
Avatar de Duploucky
Duploucky lundi 16 janvier 2023, 18:07:53
Ce sont des anecdotes vraiment intéressantes en vrai. Je comprends mieux pourquoi la série était si mauvaise si les producteurs ne connaissaient absolument pas la saga. :^^':

Et j'aime beaucoup les anecdotes liées à la réflexion qu'ils ont eu au niveau des personnages aussi. Et c'est un peu triste de se dire qu'en vrai, ils voulaient continuer la série mais n'ont pas pu à cause de Mario.  :hap:

Bref, c'était un article super intéressant  8-)