Zelda Wii U - Brève !

La guerre d'E3

Vous souvenez-vous de l'E3 2004 et l'annonce d'un "The Legend of Zelda" sans sous-appellation ? Pour les plus jeunes d'entres-vous et pour nous rafraîchir la mémoire à tous, regardons :

Vous l'avez sûrement reconnu, voilà le trailer de ce qu'allait être The Legend of Zelda : Twilight Princess... enfin presque !

De nombreux éléments de ce trailer ont logiquement été retouchés voir supprimés durant le (très long) développement du titre.

On se souvient avoir rêvé pendant des mois, à la recherche de la moindre information, savourant chaque nouvelle image... mais combien d'entres-nous ont finalement été plus où moins déçu (à tort ou à raison, là n'est pas la question) une fois le produit fini disponible sous le sapin ?

Après un Skyward Sword sympathique mais pas sans défauts (parfois grave), et, surtout, un E3 2014 considéré par le grand public comme acquis par Nintendo grâce à la vidéo de ce The Legend of Zelda Wii U, les attentes et la pression sont grandes. Surtout chez nous, fans de la saga.

Voilà pourquoi ils nous faut d'autant plus faire preuve de sagesse. Émettre de folles attentes sur ce nouveau projet est le moyen le plus direct pour vous décevoir lorsque ce dernier sera disponible.



Moins d'informations inutiles

Bonne nouvelle, Aonuma avait reconnu, lors de l'E3 dernier, qu'une des grosses erreurs de Skyward Sword était de trop assister le joueur dans tous ces gestes. La conséquence direct était de lasser ce dernier voir même de lui gâcher le plaisir (qu'en pensez-vous, était-ce votre cas ?).

C'est la raison pour laquelle, en complément d'une aventure bien plus libre, ce nouveau Zelda ne va pas -en théorie- nous bombarder d'informations inutiles ou ridicule ([en fin de partie] "Un rubis bleu, ça vaut 5 rubis vert !").



"Open World"... disons plutôt "Monde sans Barrière"

A Link Between Worlds avait déjà initié ce qui sera approfondie dans cet opus Wii U : une manière plus libre d'évoluer dans l'univers du jeu.

Mais pour Shigeru Miyamoto, le papa de la série (rappelons que c'est Eiji Aonuma qui est en charge de ce Zelda Wii U), il est maladroit de parler "d'Open World". Tout comme le site officiel, sa communication s'axe en réalité plutôt sur l'idée que "dans le monde de Zelda, sans frontières et qui s'étend à perte de vue, Link fera face à des nouvelles énigmes et de nouveaux ennemis puissants".

Le 29 juillet 2014 à 16:14, par GKN

Derniers commentaires sur les forums

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter.

Me connecter M'inscrire