La Gazette : Spéciale Noël

We wish you a Merry Christmas

We wish you a Merry Christmas

We wish you a Merry Christmas and a Happy New Year.

Et oui, aujourd'hui, c'est Noël ! Et pour fêter ça, votre gentille rédactrice vous a rédigé un numéro spécial, un Hors-Série pour ce jour tant attendu dans l'année. De petites surprises vous attendent ici, dont des fait-maisons, comme les gâteaux qui sont près de moi et que je mange en ce moment même. Ne bavez pas, va y en avoir plein sur le sol après.

Profitez de ce numéro surprise, c'est votre petit cadeau de Noël de la part de la rédaction. Bonne lecture !

Parce que je vous aime tous, je ne peux m'empêcher de vous exprimer mon amour dans cette petite partie qui est dédiée à mes petits délires... Oui, comme l'édito.

Sur le coup, je ne sais pas trop quoi dire, à part merci. Si je suis arrivée à plus de soixante-sept Gazettes, c'est bien entendu grâce à pleins de choses, dont les encouragements de beaucoup de gens mais également aux lecteurs aguerris qui permettent à l'hebdomadaire de vivre. J'ai quelquefois de petites difficultés à poster à temps (faut aussi dire que m'organise à la dernière minute, procrastination, quand tu nous tiens) mais elle est toujours là, et je compte pas m'arrêter ! Ou du moins, pas avant d'en avoir posté cent. C'était l'objectif premier et c'est en bonne voie. J'espère que cette aventure va continuer longtemps et que la Gazette sera inscrite dans l'histoire de Puissance-Zelda, qu'elle perdurera dans le temps même quand je serais partie et que tout le monde la vantera, parce que ouais, la Gazette est trop koul. Enfin bref, vous m'avez compris, j'aime ce que je fais, j'aime quand on la lit, j'aime Puissance-Zelda, je vous aime vous et j'espère que vous continuerez à lire le fruit de mon labeur chaque week-end !

Bref, merci à tous ! Continuez de lire, même que le strip, ça fait vachement plaisir ! Je vous aime !

La Gazette de Puissance-Zelda totalise déjà soixante-sept numéro ainsi que deux hors-série, le résultat de presque un an et demi de travail régulier. A l'occasion de ce Hors-Série, nous allons revenir sur ses débuts et les différentes versions de cet hebdomadaire, en passant par les éditos et les différentes sous-sections.

Le tout commença en août 2012. C'est en discutant avec l'administrateur que Floax émet l'idée d'un hebdomadaire pour Puissance-Zelda, comme un petit journal qui remplacerait les habituels Week-End Fans et les News Bilan, les deux étant dorénavant réunifiés dans une seule et unique news qui serait la Gazette. Assez favorable à cette idée sympathique, Yorick26 décide alors d'en parler à une nouvelle rédactrice, Krystal qui adopte immédiatement l'idée. C'est finalement le 21 août 2012 que le pilote de la Gazette paraît, abordant un listing de section et des nouvelles idées qui seront toutes intégrées. Une fois que le tout fut mis en place, Krystal se met en quête de dessinateurs pour dessiner des strips à chaque numéro. Certains répondent à l'appel et se lancent dans l'aventure avec plaisir, à l'instar de la rédactrice. C'est ainsi que tout débuta.

Gazette #1

La sortie de la Gazette coïncide alors avec la rentrée 2012, étant donné que le premier numéro est publié le 8 septembre. Avec un design fraîchement inspiré du pilote, réalisé par Yorick26 et un premier strip inaugurant le tout, par Bilberry, l'idée a du succès et l'hebdomadaire est accueillie avec enthousiasme. Divisée en plusieurs parties, elle regroupe toute l'actualité du Site, avec les news, les fiches et le Coin Fan, et du Forum avec les nouveautés. Et pour étoffer un peu plus et la rendre moins barbante, une partie Détente est mise en place. Plusieurs sous-sections sont reconnaissables dont les Strips et la Découverte de la Semaine dans la partie Détente. Un mélange harmonieux qui sait y faire. Les dessinateurs se proposent, et grâce aux efforts de Bilberry, Jielash, Guiiil-Sama et Jophine, les Gazettes ont chaque semaine un strip tout beau tout neuf. En plus de cela, les éditos se diversifient et Krystal propose bientôt des citations de jeu qu'elle commente. Et grâce à tout cela, les hebdomadaires s'enchaînent et atteignent bientôt les trente numéros.

Gazette #2

Et au trentième numéro, on change d'habillage ! Avec un tout nouveau design réalisé par Jophine, la Gazette fait peau neuve ! Et de nouvelles sections apparaissent ! Les parties Site, renommé La Rédac', et Forum subissent quelques changements : la section Fans n'est plus listé dans la première, mais dans une toute nouvelle partie appelées Communauté, qui regroupent les nouveaux Fan Arts, Fictions et galeries du Site et du Forum. Un changement très inspiré du Puissance-Zelda News et qui permet de voir l'activité des artistes et des écrivains. Pour les éditos, la rédactrice se lâche et les fait plus longs et plus délirants. On se demande où elle va chercher tout ça. Enfin, la partie Détente subit également de grands changements : suite à l'idée de Guiiil-Sama, une section Présentation des Membres est créée, menée par son créateur et qui, chaque semaine, présente un membre du forum. Une section arrêtée il y a quelques semaines suite à la disparition de l'administrateur qui ne donne plus de nouvelles. A part ça, chaque semaine, une nouvelle image et une nouvelle vidéo traitant de Zelda, et comme toujours, le strip avec de nouvelles dessinatrices, certaines occasionnelles, telles que Hope et Nanie, ainsi qu'une participation de Sylvain et Weekly pour dépanner. Une formule qui marche toujours.

Bien entendu, des extras s'ajoutent : durant l'été, une Fiction fait son apparition, découpée en neuf chapitres afin d'avoir un bout à chaque Gazette durant les grandes vacances. Un petit plus sympathique et très suivi, qui diversifie le tout. Mais ce n'est pas tout ! A l'occasion d'un recrutement, le Rédac'Chef Weekly rédige un Hors-Série, le premier juillet 2013, pour revenir sur les événements de la première moitié de l'année et ainsi parler de la toute nouvelle rédaction. Une mise au point nécessaire et illustrée par Jophine.

Et voilà ! Bientôt les soixante-dix numéros, déjà deux Hors-Série, une foule de lecteurs de d'encouragements, et ça n'est pas près de s'arrêter, on vise les cent numéros ! Longue vie à la Gazette !

  • Strip
  • Bien entendu, on ne peut pas fêter Noël sans vous proposer un strip. Et ça tombe plutôt bien, parce que Bilberry a décidé de vous en faire un, et c'est pas de la gnognotte ! Profitez-en et riez !

    Le Père Noël est mort ! Link l'a tué ! Oh mon dieu, passez-moi ce gamin au bûcher !

  • Point Images
  • Pour fêter Noël, un petit tri dans les images. Je vous en propose quelques unes : deux viennent de Zerochan et une d'un site quelconque. L'avant-dernière nous vient d'une ancienne du forum. Bien que la date soit incorrecte, il nous fallait la remettre : il s'agit de Nacrym, l'ancienne Krystal qui en est l'auteur. Quant à la dernière, il s'agit d'une image d'Aquanut, un artiste assez sympa. Allez, regardez-moi tout ça !

  • Point Vidéos
  • Là encore, j'ai décidé de vous trouver une petite paire de vidéo qui traite Noël et Zelda. Il y en a donc deux La première nous vient de ChrisCrossMedia et reprend le thème de We Wish You A Merry Christmas, mais avec des paroles différentes et des images tirés de The Legend of Zelda. Pas mal ! Et il y a encore mieux ! Une vidéo de The Synthetic Orchestra, un joyeux petit orchestre qui, comme le premier, compte déjà plus de trois-cent vidéos, de réorchestrations magnifiques. Pour l'occasion, Noël, ils ont réalisé un calendrier de l'avent avec vingt-quatre musiques tirés de différents jeux tels que Zelda, Sonic, Tetris, Battlefield aux sons de Noël... Un bonheur sans nom !

    Voici la première !

    Et voici la deuxième ! Trente minutes de pur plaisir !

    A l'instar de l'Été, Noël aura le droit à sa fiction ! Néanmoins, cette dernière n'aura pas de chapitres : il s'agit d'un One-Shot. Une fiction faite en un seul texte, certes un peu longuette - mais c'est ça qui fait son charme, n'est-il pas - mais c'est que du bonheur. Pour ceux qui la liront en tout cas. On suit la Fiction de l'Été et on retrouve nos méchant préférés à l'approche de Noël. Que font-ils pendant cette fête ? Ont-ils le droit à des cadeaux ? Réponse ici, enfin !

    Froid, Neige et Cadeaux

    La neige.

    Cette immondice blanche qui osait tomber en hiver. Qui recouvrait le sol d’un voile d’une pureté éclatante, d’un blanc immaculé qui vous vrillait la rétine dès que vous posiez les yeux dessus. Elle recouvrait le parterre des plaines, le toit des maisons, cachait aux yeux des badauds les plaques de glace traîtresses et était responsable de beaucoup d’os cassés. Il détestait cette chose, cela ne devrait même pas avoir été créé.

    Tout comme le froid. Une chose comme celle-ci aussi ne devrait même pas exister. Tout le monde savait que seule la chaleur était une bonne chose, ou pas, selon les jours. Mais en tout cas, il était préférable d’avoir chaud plutôt que l’inverse, c’était plus agréable on va dire. La vague de froid de ces derniers jours était telle qu’elle arrivait à faire trembler les Gerudos dans leur forteresse, qui était près d’un désert, rappelons-le. Un record dans l’histoire d’Hyrule. Ils étaient déjà à la fin du dernier mois de l’année, mais quand même, il y avait des limites.

    Ganondorf éternua. Il détestait ce temps. En tant qu’homme du désert, il n’avait jamais connu une telle chute de température, surtout en si peu de temps. Il avait dû rajouter une couverture dans son propre lit parce qu’il avait froid la nuit. Froid. Dans une forteresse près du désert. C’est à croire que les déesses l’avaient fait exprès, rien que pour le faire chier. C’est en tout cas l’impression qu’il avait. Et puis, il n’arrangeait pas son cas : malgré le fait qu’il tremble comme une feuille au moindre courant d’air – personne ne devait savoir ça, personne – il était assez curieux. De voir la plaine. Il n’avait jamais vu de neige et il s’était senti comme un vrai gamin la première fois qu’il avait vu des flocons. Et voir à quoi ressemblait la plaine recouverte de neige, c’était vraiment tentant. Tellement qu’il la regardait en ce moment même, plus émerveillé qu’autre chose. Enfin, il l’avait été. Maintenant qu’il avait vu à quoi ça ressemblait, il ressentait plus d’exaspération que d’émerveillement. Combien de temps cela allait-il durer ? Et l’Hiver ne faisait que commencer. Blasé, il décida de se dégourdir un peu les jambes là où l’épaisseur de la neige était peu profonde avant de rentrer près de son feu de cheminée, bien au chaud.

    Durant sa promenade, où il ne cessait de pester contre la température, il eut la surprise d'apercevoir l'un de ses collègues maléfique, perché dans le ciel, qui faisaient de grands gestes, générant nuages sombres qu'il lançait dans la même direction. Un simple hurlement suffit à attirer son attention. Il avait toujours eu l’oreille fine.

    Il aurait été étrange si le Gerudo n'avait pas reconnu son compère démon, adepte de sensations fortes en allant faire chaque jour quelques pirouettes dans les airs. Mais quoi de plus normal, Vaati était le Mage des Vents, après tout. Et le voir crapahuter plus haut était plutôt habituel, à vrai dire, il était rare de le voir sur le plancher des vaches.

    « Ganondorf ! s'exclama le jeune garçon en atterrissant souplement sur le sol. Qu'est-ce qui t'amènes par ici ? »

    Vaati avait les joues rosies par le froid, et il portait un simple manteau sombre et épais avec une écharpe grenat. Le Seigneur de Malin se demanda si ses terminaisons nerveuses étaient engourdies ou pas, vu le froid de canard qu'il faisait aujourd'hui et il n'osait imaginer la température qu'il faisait auprès des nuages. Quant à lui, emmitouflé dans une épaisse cape de fourrure sombre, et avec sa lourde armure en cuir, il tremblait encore. Il avait le froid en horreur.

    « Rien de bien particulier, répondit Ganondorf, j'avais envie de prendre l'air. Et toi, qu'est-ce que tu fais ?

    - J'essaye de créer une tempête digne de ce nom, pour leur pourrir leur Noël.

    - Excellente idée. »

    Le jeune démon reprit quelques mètres d’altitude et continua son œuvre. Le Seigneur du Malin jeta un coup d’œil vers le ciel : des nuages épais et gris le voilait et se dirigeaient lentement vers la citadelle visible depuis leur position, et entourée d’une brume blanchâtre. Bien que cela soit réjouissant, que ces Hyliens passent leur Noël sous une tonne de neige et de verglas, pour la quatrième année consécutive, Ganondorf se sentait assez las. Et seul surtout. Oui, seul.

    « Arrête. »

    L’ordre avait été sec et direct. A vrai dire, il ne savait pas d’où il venait et pourquoi il faisait ça. Vaati, lui, descendit un peu, affichant un air plutôt étonné.

    « Comment ? »

    Mais il avait très bien entendu.

    « Stoppe-moi cette tempête de neige, ils doivent sûrement s’y attendre, ce n’est plus drôle. »

    La déception se peint sur les traits du Mage des Vents. Il ouvrit la bouche pour protester mais se ravisa bien vite, il savait pertinemment qu’il ne pourrait pas le faire changer d’avis. Se posant sur la terre ferme, il fit un simple geste désinvolte et les nuages se dissipèrent, laissant apparaître un ciel laiteux. L’air renfrogné qu’il arborait trahissait ce qu’il ressentait, mais ça, le Gerudo n’en avait cure.

    « Et maintenant ? questionna le Minish. Que comptes-tu faire pour eux ? Leur envoyer quelques moblins ? Essayer de mettre le feu ?»

    Ce qu’il voulait faire ? Il n’en savait foutrement rien. Quoique…

    « Rameute tout le monde chez toi, histoire qu'on se fasse une petite soirée ce soir.»

    Sa proposition dut paraître bizarre, car Vaati se redressa subitement vers lui, yeux écarquillés.

    « Une soirée ? Tu veux dire... Le réveillon de Noël ? »

    L'homme hésita quelques instants, avant de finalement hocher la tête.

    « Oui, c’est ça. »

    Son vis-à-vis le fixa quelques instants, silencieux, avant de partir d'un grand éclat de rire. Il en pleurait presque.

    « Tu plaisantes ?! Toi, Seigneur du Malin, possesseur de la Triforce de la Force, incarnation de la méchanceté, tu voudrais faire Noël ?

    - Exactement. »

    Le sorcier arrêta soudain rire et dévisagea son interlocuteur, qui était très sérieux.

    « Incroyable. Et d'où te viens cette idée saugrenue ?

    - Je l'ignore moi-même, mais j'ai envie de passer une soirée tranquille avec quelques amis plutôt que seul.

    - Amis ? Tu répètes souvent que nous sommes de simples instruments...

    - La ferme. Rassemble tout le monde, un point c'est tout. »

    Le Gerudo fit volte-face, frissonna un grand coup et repartit, en laissant Vaati derrière, désemparé. Ce dernier secoua la tête et se volatilisa dans les airs tandis que Ganondorf continua son bonhomme de chemin, les pieds congelés. Il pesta et accéléra le pas, insultant le froid et les déesses, qui avaient permis une telle chose d’arriver.

    Quelques heures plus tard, le Seigneur du Malin poussait la lourde porte en chêne du manoir des Mage des Vents. Il poussa un soupir de soulagement quand il sentit la chaleur fouetter son visage et il se débarrassa avec joie de sa cape qu’il jeta un peu plus loin. A grand pas, il monta une volée d’escaliers et se dirigea vers un salon privée que Vaati devait sûrement apprécier étant donné qu’il y était tout le temps fourré. Il y entra. Ils étaient déjà là : dans un fauteuil bleu nuit, Vaati sirotait paisiblement une boisson, les yeux rivés dessus, affichant un air contrarié. Deux petites banquettes encadrait le fauteuil, et du monde y était installé : Veran se faisait les ongles sur celui de gauche, au bout près de l’entrée, et Dark Link et Ghirahim était installés sur celui d’en face, papotant comme de véritables commères. L’ombre paraissait d’ailleurs surexcitée, et cela paraissait agacer certaines personnes, dont la sorcière qui ne cessait de lui jeter de petits regards furieux. Et pour finir, sur un pouf, Onox, toujours en armure. Vaati avait sûrement dû refuser qu’il s’asseye sur l’une de ses précieuses banquettes, étant donné que le guerrier en avait pulvérisée une il n’y a pas si longtemps rien qu’en se laissant tomber dessus. Depuis, il avait son siège attitré, et il ne s’en plaignait pas, bien au contraire.

    Le fait que ces cinq là soient réunis n’était pas une surprise, ils avaient tous l’habitude de se retrouver entre méchants de temps à autre. Leur dernière escapade remontait à quelques mois en arrière, lors de l’été. Ils avaient alors décidé de se baigner mais s’étaient tous retrouvé éparpillé dans une forêt magique et près d’une montagne envahis de Darknuts. Une expérience inoubliable.

    Le Seigneur du Malin s’avança et s’assit dans le fauteuil qui faisait face à celui de Vaati. S’ensuivit les formalités habituelles, le « Bonsoir », le « Comment ça va ? » ou le « Quoi de neuf ? » ou encore l’incontournable « Des plans pour crever Boucle d’Or ? ». Bref, rien de bien exceptionnel.

    « Où est Xanto ? » demanda ensuite Ganondorf en s’apercevant de son absence.

    Il eu le droit à un haussement d’épaule de la part de toute l’assemblée.

    « Midona l’a peut-être finalement chopé, supposa Ghirahim. Depuis le temps qu’elle le cherche.

    - Ca veut dire qu’on va pas le voir un bon bout de temps, soupira Dark. A moins qu’on ne le fasse s’échapper de la prison du Crépuscule.

    - Qu’il se débrouille, c’est son problème cette princesse », trancha le Mage des Vents en faisant un petit geste.

    Tous acquiescèrent, ils n’étaient pas là pour s’apitoyer sur le sort de leur camarade. L’apéritif dinatoire commença alors : les boissons furent servies en premier – en ce jour de fête, ils avaient bien de droit à de l’alcool – puis chacun piocha dans les différents plats posés sur la table basse au milieu. Une vrai ambiance de Noël ! Néanmoins, quelque chose gênait : en effet, ils n’avaient rien à se dire.

    « Et maintenant ? interrogea Veran. On fait quoi ?

    - Nous pouvons toujours discuter », proposa Ganondorf.

    Tous s'échangèrent un regard consterné. Il y eut quelques minutes de silence, un silence de plomb où seul le vent de dehors se faisait entendre.

    « J'ai trouvé une faille pour rentrer dans le château d’Hyrule sans se faire voir, dit soudainement Onox.

    - Tu vas encore nous parler des égouts ?

    - C'est la seule manière d'y parvenir.

    - C’est hors de question ! trancha la sorcière d'une voix forte. Je n'irais pas dans cet endroit malodorant et sale pour se faire battre à plate couture par un maudit bel homme. Et on manquerait de classe pour notre entrée !

    - Ces détails comptent-ils tant pour les femmes ? s'exaspéra Vaati d'un ton las. Mettre sa fierté de côté de temps à autre, ça peut être bénéfique.

    - Je n'irais pas dans ces égouts ! répéta la femme avec force. Et je considère avoir déjà assez mis ma fierté de côté pour le restant de mes jours. »

    Un silence s'abattit après cette vérité pure et dure. Et la soirée commençait à peine.

    Mais petit à petit, et aussi grâce à l’alcool, les langues se délièrent et le malaise laissa place à une discussion timide.

    « Au fait, vous avez vu, débuta Dark, y a un nouveau.

    - Oui, Yuga je crois, renchérit Ganondorf. Je me demande ce qu’il vaut…

    - Pas grand-chose, je peux vous l’assurer » renifla le Monarque Démoniaque.

    Il s’attira les regards surpris de ses camarades.

    « Tu l’as déjà rencontré ? demanda Onox.

    - Non, mais il aime l'air abstrait, c'est intolérable. »

    Les autres levèrent les yeux au ciel. Si jamais ils récupéraient un autre timbré passionné d’art ou de beauté, certains allaient se pendre, c’était certain. La soirée avançait petit à petit, et à mesure que le temps progressait, l’enthousiasme intriguant de l’ombre grandissait, ce que plusieurs personnes – pour ne pas dire toutes – trouvaient assez bizarre… mais également agaçant. Avoir à côté de soi quelqu’un se tortillant dans tous les sens, ça devenait vite énervant.

    « C'est mon premier Noël ! expliqua Dark d’une voix enjouée. Le Père Noël va me donner mes premiers cadeaux !

    - Imbécile ! grinça Veran. Le Père Noël n'existe pas. »

    Comme si l’on avait brusquement retiré une sucrerie à un enfant, le sourire rayonnant du jeune homme se fana et son enthousiasme s’évanouit, son regard rouge désespéré tourné vers son interlocutrice qui s’enfonça dans le moelleux de la banquette, l’air hautaine.

    « Ce n’est qu’une histoire racontée aux enfants pour égayer leur enfance. Qui irait croire qu’un vieux balourd en costume rouge se promène dans un traîneau volant pour distribuer des cadeaux à des mioches qui hurlent et bavent à longueur de journée ? » rajouta-t-elle par la suite.

    - Je ne peux qu’être que d’accord, soupira le Seigneur du Malin. Un tel personnage n’existe pas. »

    Les traits de Dark s’étaient affaissés et il avait l’air d’avoir prit dix ans d’un coup. Ils venaient de lui ruiner ses espoirs, et sa soirée. Déçu, il rentra la tête dans les épaules et se resservit un verre, sans un mot. L’ignorant, les cinq autres continuèrent de papoter sur les différents événements qui avaient eu lieu dernièrement – comme le fait qu’un nouveau collègue démoniaque soit apparu et qu’il venait d’un monde différent et inexploré –, entamant les bouteilles et finissant les plats de canapés, avant que ne se produise quelque chose de complètement inattendu.

    Car en effet, Vaati s'était brusquement redressé, à l'affût. Il faillit renverser son verre et il attira tous les regards vers lui.

    « Il y a quelqu'un dans le manoir, annonça-t-il soudain.

    - Quoi ?

    - Il y a quelqu'un dans le manoir ! répéta-t-il, alarmé. Quelqu'un s'est infiltré chez moi ! »

    Il avait brusquement bondi sur ses jambes et courait à présent vers l’entrée du salon qu’il quitta avec précipitation. Tout d’abord étonnés, Ganondorf, Dark, Ghirahim, Veran et Onox suivirent leur compère en abandonnant leur verre et leur nourriture, enfin, ce qu’il en restait. Ils retrouvèrent le Minish à l’autre bout, cherchant frénétiquement la trace d’un quelconque intrus.

    « T’as dû rêvé, Vaat’, dit Dark. Il n’y a personne par ici.

    - Je te dis que j’ai senti quelqu’un, insista le sorcier.

    - L’alcool devait sûrement être trop fort pour toi, se moqua le guerrier en armure. Tu as pris un verre en tr…

    - LA ! »

    Le Mage des Vents pointa l’autre bout du couloir dans lequel ils se trouvaient, et plus particulièrement un petit coin obscurci où l’on pouvait clairement voir la silhouette d’un homme enrobé, portant sur son dos ce qui semblait être un sac. La réaction ne se fit pas attendre.

    « Un voleur ! s’étrangla Vaati. Un voleur dans mon propre manoir ! Reviens ici, scélérat ! »

    Le bonhomme disparut dans les ombres alors que tous se mettaient à sa poursuite. Il les fit courir dans l’intégralité du domaine durant plus d’une dizaine de minutes. A chaque fois qu’ils s’approchaient de l’inconnu, il disparaissait comme par magie et réapparaissait plus loin, hors de leur portée. Après cinq bonnes minutes de course-poursuite, l’homme disparu une dernière fois pour ne pas réapparaître par la suite : était-il parti ?

    « C'est pas possible, comment un gros plein de soupe peut-il s'échapper de la sorte ? geignit Onox.

    - Parle pour toi ! » ne put s'empêcher de rétorquer Dark.

    Quelques rires fusèrent avant qu’ils ne reprennent leurs recherches. Mais ils durent se rendre à l’évidence : le voleur s’était enfui. Furieux, le Mage des Vents se promit qu’il étriperait cet homme avant qu’ils ne décident de revenir dans le petit salon fin de se reposer un peu. L’ombre, qui fut le premier à y rentrer, se figea brusquement avant de laisser échapper un hoquet de surprise.

    « Regardez ! s'étrangla Dark. Près de la cheminée ! »

    Intrigués, la petite troupe rentra dans la pièce avant de se stopper aussitôt.

    Le salon avait été décoré : des guirlandes rouge et or pendaient un peu partout dans la pièce, mêlées à du gui et à quelques boules de Noël assorties qui pendaient gentiment dans le vide, se balançant au gré d’un vent inexistant. Dans le fond, près d’un cheminée trônait fièrement un sapin de Noël fraîchement décoré, brillant de mille feu avec son étoilé scintillante à sa cime et six paquets à ses pieds. Une vision surréaliste qu’avaient du mal à croire les vilains qui s’avançaient timidement vers l’arbre. Bien visible dans les décorations, une lettre les attendait. Étant le maître de maison, le Mage des Vents s’en empara et l’ouvrit pour y découvrir un petit mot à leur attention.

    « Pour avoir laissé tranquille vos ennemis en ce jour de fête, pour leur avoir épargné une rude soirée et pour avoir renoncer à vos desseins obscurs le temps de ces instants, je vous adresse mes sincères remerciements et je vous offre ces quelques cadeaux qui, je l'espère, feront plaisir à vos petits esprits maléfiques. Joyeux Noël ! XXX Père Noël »

    Vaati en resta bouche-bée, ses yeux écarquillés fixés sur la carte comme si c'était son ancien maître qui lui avait envoyé un billet doux. Remarquant son trouble, Veran s'approcha et lut par dessus son épaule, avant de lâcher un hoquet de surprise. Le mot passa dans toutes les mains et les réactions furent les mêmes. Enfin, à une personne près.

    « Il existe ! s'époumona Dark, heureux au possible. Le Père Noël existe ! »

    Il s’était ensuite jeté sur les paquets, cherchant son nom dans le lot. Les cinq autres s’échangèrent un regard avant de faire de même.

    Il y avait un cadeau chacun, ainsi que quelques bouteilles et des friandises dans un panier en osier. Encore méfiants, ils prirent chacun le sien et se regardèrent en chien de faïence durant de longues secondes.

    « Bon, on ouvre ? s'impatienta l’ombre.

    - Attends, que je fasse appel à mes souvenirs, dit Veran, il n'y a pas un code social à respecter avant ?

    - On s'en fiche !

    - Longtemps que je n'ai pas fêté Noël » bougonna Ganondorf.

    Ils se turent tous. Vrai qu’en tant que méchants, pas beaucoup de personnes ne les portait dans leur cœur et leur faisait des cadeaux. Donc, de plus en plus heureux d’avoir eu un petit quelque chose, ils déballèrent le tout. En gros gourmand qu’il était, Dark reçut tout un nécessaire pour réaliser ses propres chocolats chaud, avec une tasse, un petit kilo de chocolat pâtissier et quelques idées de recette. Ganondorf, lui, eu le droit à un nouveau fourreau pour son épée, l’ancien étant assez abîmé. Il avait prévu d’en refaire un dans pas longtemps, mais avec celui qu’on venait de lui offrir, rouge aux motifs noirs et dorés, complexes, il se dit que ce n’était pas la peine de se déplacer. Veran brailla de joie quand elle découvrit tout un tas de produits de beauté, au même titre de Ghirahim quand il sortit du papier cadeau une nouvelle cape en soie épaisse et bordeaux. Onox, quant à lui, avait de nouveaux accessoires pour lustrer son armure.

    « C'est... »

    Tous les regards convergèrent vers Vaati, qui contemplait son petit paquet encore emballé, indécis.

    « Qu'est-ce qui y a, Vaati, demanda le Monarque Démoniaque en haussant un sourcil.

    - ... Il y a bien longtemps que je n’avais pas reçu de cadeau, avoua-t-il.

    - Comme nous tous », lui dit la sorcière.

    Il y eut quelques secondes de flottement, le Mage des Vents fixant toujours son cadeau.

    « Tu ouvres ? » encouragea Dark.

    Finalement, le Minish se décida à retirer le papier cadeau. La petit boîte qu’il en sortit était belle, mais pas autant que la boucle d’oreille, qui représentait sa forme finale. Vaati lâcha un petit rire et sourit, tout comme ses compères.

    Le panier gourmand ne fut pas oublié et aussitôt entamé, une ambiance assez festive prenant place dans le petit salon. L’appétit grandissant, ils se mirent à dévorer les friandises qu’on leur avait apporté et à se mettre à parler joyeusement de tout et de rien, tout en plaisantant et en riant. Aucun d’eux n’aurait cru cela possible, mais l’évidence était là : ils fêtaient Noël et ils en étaient heureux.

    Ils trinquèrent tous et rirent aux éclats tandis que dehors, la neige tombait doucement dans l’obscurité, recouvrant Hyrule d’un voile blanc.

    Un Noël de plus venait de passer.

    The End

    Et c'est ainsi que se termine ce Hors-Série Spécial Noël. J'espère qu'il vous a plu et que vous avez eu un peu de temps de le lire aujourd'hui, le jour de Noël, fatigué comme vous êtes et des étoiles pleins les yeux. J'espère également que vous avez passé une excellente soirée, que vous avez eu tout plein de jeux et d'accesoires geek. Je félicite également notre administrateur Yorick26 qui peut maintenant commencer A Link Between Worlds : je te souhaite de chouettes heures dessus, depuis le temps que tu l'attends.

    Bref, Joyeux Noël à tous de la part de la rédaction ! Et à ce week-end pour la Gazette #68 !

    Le 25 décembre 2013 à 04:12, par Krystal

    Derniers commentaires sur les forums

    Vous devez être connecté pour pouvoir commenter.

    Me connecter M'inscrire

    Avatar de Cap
    Cap samedi 28 décembre 2013, 18:10:58
    Magnifique Gazette, Krystalounette, et une mention spéciale pour ta fic de nowel :-*
    Avatar de Fonzie
    Fonzie vendredi 27 décembre 2013, 00:38:40
    Chouette numéro hivernal, bravo! :^^:
    Avatar de Krystal
    Krystal mercredi 25 décembre 2013, 16:47:49
    D'ailleurs j'ai souri en voyant l'une de ces images et me demande si t'es au courant qu'elle appartient à la personne à qui tu as outrageusement usurpé le pseudo? :cool:

    Ouais, c'est même écrit dans la description, si t'as lu.  8)

    Doublée par Wolf, zut.
    Avatar de Suijirest
    Suijirest mercredi 25 décembre 2013, 16:47:18
    D'ailleurs j'ai souri en voyant l'une de ces images et me demande si t'es au courant qu'elle appartient à la personne à qui tu as outrageusement usurpé le pseudo? :cool:

    Je pense qu'elle le sait assez bien puisque c'est écrit en toutes lettres.

    Je dis ça, je dis rien. :)
    Avatar de Duplucky
    Duplucky mercredi 25 décembre 2013, 16:08:32
    Excellent hors-série riche en tout. Ca fait plaisir à voir. Beau boulot Krystal.

    D'ailleurs j'ai souri en voyant l'une de ces images et me demande si t'es au courant qu'elle appartient à la personne à qui tu as outrageusement usurpé le pseudo? :cool: