Inscription
   

Solution de Breath of the Wild

Puissance-Zelda > Breath of the Wild > Solution > L'Ode des Prodiges > La Chanson d'Urbosa

Logo de Breath of the Wild

Fiche d'informations

Boîte du jeu
  • Titre occidental :
    Breath of the Wild
  • Titre original :
    ブレス オブ ザ ワイルド
  • Développeur :
    Nintendo
  • Nb de joueurs : 1
  • Directeur : Hidemaro Fujibayashi
  • Producteur : Eiji Aonuma
  • Classification PEGI : 12
  • Visiter le site officiel
  • Sorti sur Wii U
    Europe 3 mars 2017
    Canada Etats-Unis 3 mars 2017
    Japon 3 mars 2017
  • Sorti sur Switch
    Europe 3 mars 2017
    Canada Etats-Unis 3 mars 2017
    Japon 3 mars 2017

Avis sur le jeu

The Legend of Zelda: Breath of the Wild est une claque vidéoludique comme il n'y en a peu, il pioche dans tout ce qu’il y a de meilleur dans chaque opus de la série et le magnifie pour devenir une œuvre d’art, un voyage inoubliable, une épopée unique, un jeu de légende incontournable dont on parlera encore longtemps, comme A Link to the Past ou Ocarina of Time avant lui. D’ailleurs ce dernier a du souci à se faire. Il est bien possible que son règne s’achève avec la sortie de ce qui est pour moi, l’un des meilleurs, ou même peut-être le meilleur jeu vidéo auquel j’ai pu jouer. Passer à côté serait criminel. Évidemment je ne peux que décerner la note maximale à ce Zelda, tant son aventure, son imprévisibilité et son ambition m’ont marqué au fer rouge en seulement une poignée d’heures de jeu. Il se positionne directement devant les meilleurs opus de la saga et devient un nouveau maître étalon du jeu vidéo dans mon esprit. 20/20 ne signifie pas jeu parfait, mais plutôt un coup de cœur inoubliable qui fait passer les petits problèmes techniques pour une goutte d’eau dans l’océan vaste, et on espère infini, du plaisir de jeu. (par Natsuhiboshi)

« 3) La Chanson de Mipha

5) La Chanson de Daruk »

L'Ode des Prodiges

Étape 4 : La Chanson d'Urbosa

Rédigé par Izzy Novada.

Téléportez-vous au sanctuaire de Suma’Sama, près du sommet du mont des Margonites à l’est du désert Gerudo. Montez au sommet de la montagne et élancez-vous vers l’emplacement des piliers de pierre situés sur la partie est des hauteurs Gerudo.

La encore la voix d’un sage vous parle et les localisations de trois épreuves apparaissent sur les piliers. Asarim est justement présent pour vous chanter le couplet sur le Prodige Urbosa que ces piliers ont inspirés à son défunt maître.

À Naboris qu’habille des cieux la furie,
le Prodige indomptable veut insuffler la vie.
Pour accroître sa force, une voix l’envoie vers
les sites qui se dessinent sur les piliers de pierre.
Va, de la mer des sables, défier le tyran !
Va, tiré par ta bête, passer les anneaux cyan !
Et l’orbe du désert, jeter au trou béant !
Ton courage invincible, qui ici t’a mené,
par la dernière épreuve se verra éprouvé.

Porté par le désir de raconter l’histoire d’Urbosa, il vous apprend que la suzeraine Riju et la soldate Beterah lui ont parlé d’elle, mais lui-même se garde bien de vous révéler comment il est entré dans la cité Gerudo ! Même si vous avez probablement une petite idée…

Marquez les localisations indiquées par les piliers de pierre sur votre carte et partez en quête des sanctuaires !

Le tyran de la mer des sables

Depuis le sanctuaire de Suma’Sama, dirigez-vous vers le sud-ouest, en direction de l’extrémité sud de la région Gerudo ─ Est.

Sur un rocher, vous verrez un feu de camp brûler ; vous y retrouvez à proximité la célèbre reportrice Bourgette. Celle-ci démasque tout de suite la jeune Hylienne qu’elle a vu déambuler dans la cité Gerudo… on ne la fait pas à Bourgette, voyez-vous ! Quand bien même, la reportrice a une rumeur exclusive à vous annoncer : l’apparition d’un Moldarquor « d’un nouveau genre » depuis que vous avez calmé les fureurs de Vah’Naboris. Il semblerait également que les Gerudos n’aient rien pu faire contre un tel monstre. Mais nous avons un héros sous la main, n’est-ce pas... ?

À peine allez-vous sauter du rocher en direction du Nord qu’aussitôt apparaît le fameux spécimen, baptisé Arquor Rex. Marche arrière, donc ! Revenez sur le rocher et préparez-vous au combat en portant si possible les bottes des sables. L’éliminer vous prendra bien le double de temps et de dégâts mais la technique reste la même que pour un simple Moldarquor. Cependant, en raison du grand nombre d'armes fichées sur son corps, cet Arquor Rex est particulièrement sensible à l'électricité. Si vous avez une réserve de flèches électriques, n'hésitez pas à vous en servir. De même, la colère d'Urbosa réduira de beaucoup sa jauge de vie. Enfin, n'oubliez pas de le prendre en photographie à l'aide de la tablette sheikah afin de compléter votre encyclopédie.

Une fois le mastodonte éliminé, un nouveau sanctuaire apparaît.

Symbole de la tétralame Sanctuaire de Kebe’Tawa ─ Le choix du gabarit

Vous allez devoir rétablir la conduction de plusieurs circuits électriques. Tout d’abord, avec Polaris, placez un des cubes de métal de taille moyenne situés sur votre droite, dans l’eau entre les deux petits boulets qui suivent le générateur électrique.

Avec le deuxième cube, conduisez le courant sur le petit interrupteur orange pour faire monter la passerelle puis retirez le cube et placez-le sur la plateforme pour faire passer l’électricité. Vous pouvez également utiliser des flèches électriques pour faire monter la plateforme, mais ça serait du gaspillage.

Avec Polaris, faites passer le gros boulet métallique par dessus la chaîne immédiatement sur sa droite. Enfin, faites apparaître un bloc de glace au niveau de la dernière jonction et posez-y le gros cube métallique. L’accès au sage est ouvert, mais récupérons d’abord le coffre.

Prenez le contrôle de la machine gyroscopique. Avec celle-ci vous contrôlez le rayon laser que vous voyez à l’écran. Avec celui-ci, vous allez devoir activer les quatre interrupteurs de manière à ce que les plateformes soient toutes alignées pour conduire l’électricité à travers la salle et ouvrir l’accès au coffre. Ce dernier renferme un bouclier du soleil.

Allez maintenant retrouver Kebe’Tawa qui vous remet un emblème de Naboris.

Les anneaux cyan

Téléportez-vous au sanctuaire de Guko’Chise près de la cité Gerudo et dirigez-vous vers l’ouest. Vous verrez rapidement un anneau bleu au loin, dirigez-vous vers celui-ci. À mi-chemin vous rencontrez Ekvis que Fressah, la dresseuse, a chargé de capturer des morses des sables sauvages. Elle se trouve justement à proximité d’un groupe de ces animaux. Capturez-en donc un et parcourez les anneaux avec son aide. Une fois arrivé au bout, un nouveau sanctuaire apparaît.

Symbole de la tétralame Sanctuaire de Takama’Simiri ─ Double emploi

Commencez par déplacer le bloc le plus loin de vous avec Polaris, pour l’amener à faire un pont avec le plus proche de vous. Traversez ce pont puis rapprochez les deux blocs du générateur pour que la porte s’ouvre.

Dans la salle suivante, déplacez le deuxième bloc devant vous vers l’avant pour le déconnecter de celui devant vous. Puis faites le tour par la droite et déplacez tous les blocs vers la porte verrouillée pour les déconnecter du générateur et faire un pont. Traversez et enfin, déplacez de nouveau les blocs pour rétablir le circuit électrique et ouvrir le passage.

Dans la salle suivante, vous allez pouvoir récupérer un coffre. Pour cela, déplacez le cube du milieu à droite (côté générateur) un peu plus à gauche de manière à ce que l’électricité soit conduite, et le cube du haut à droite vers la gauche également, puis les cubes du milieu et du bas à gauche vers la droite. Allez récupérer le coffre qui contient un arc royal.

Ensuite, alignez à la verticale les blocs métalliques grillagés sans qu’ils soient en contact avec le courant afin de pouvoir grimper dessus. Montez au deuxième étage et placez-vous sur la passerelle, en face des cubes. Placez le cube supérieur gauche tout à gauche, les deux cubes du bas tout à droite et les deux du milieu de manière à ce que le courant soit conduit jusqu’au cube supérieur gauche. Enfin placez le cube supérieur droit tout à droite de façon à ce qu’il ne soit pas touché par le courant.

Grimpez sur ce dernier cube pour atteindre la porte et rejoindre Takama’Simiri qui vous remet un emblème de Naboris.

L’orbe du désert

Le troisième lieu indiqué par les piliers de pierre n’est autre que le repère des Yigas. Téléportez-vous donc au sanctuaire de Kui’Takka et dévalez la vallée pour rejoindre le passage secret que vous aviez emprunté pour sortir du repère la première fois. Vous y rencontrerez Nirva et Themen qui vous informent que le clan des Yigas serait en train de se reformer et qu’ils auraient caché un orbe volé aux Gerudos au premier étage.

N'espérez pas survivre aux assauts des officiers Yigas malgré un équipement beaucoup plus performant qu'auparavant, car la moindre attaque de leur part vous tuera sur le champ. Ne foncez donc pas tête baissée et faufilez-vous plutôt discrètement dans le repère, comme vous l’aviez fait précédemment. Montez au premier étage, mettez à sac le trésor bananier des Yigas et emparez-vous de l’orbe. Faites le chemin en sens inverse et une fois ressorti, jetez l’orbe dans le trou béant pour faire apparaître le dernier sanctuaire.

Symbole de la tétralame Sanctuaire de Kiroteh’Moh ─ Dans la boîte

La tâche est relativement simple : de chaque côté de la salle se trouve un ensemble de trous correspondant chacun à une couleur donnée par le symbole situé sur le mur face à vous, et un chiffre donné par le nombre de torches visibles sur les côtés. Avec la machine gyroscopique au centre de la salle, vous allez devoir agiter une boîte géante dans laquelle se trouve une multitude d’orbes de mêmes couleurs que les symboles sur le mur d’en face. À travers les fentes de la boite, il vous faut compter le nombre d’orbe de chaque couleur. Vous devez ensuite poser chacun des orbes autour de la machine dans le trou correspondant à sa couleur et au nombre d’orbes de cette couleur dans la boîte.

Si vous avez du mal avec le gyroscope, la réponse est la suivante : rouge => 1, vert => 2, jaune => 2 et mauve => 4.

Avant de passer dans la salle suivante, positionnez la grosse boite suspendue de manière à ce que la pointe de la boite se retrouve vers le bas. Une fois dans la salle suivante, faites pivoter la pointe à l’aide de Polaris pour l’ouvrir. Attention, les gros orbes risquent de vous tomber dessus. Comptez les orbes métalliques non colorés et prenez-en un avec Polaris. Amenez-le au fond de la salle où se trouvent trois trous correspondant aux chiffres 1, 2 et 3, et placez l’orbe dans ce dernier trou pour ouvrir l’accès au coffre renfermant une fourche électrique.

Rejoignez enfin Kiroteh’Moh qui vous confie le dernier emblème de Naboris.

En sortant du sanctuaire, vous pouvez voir Nirva et Themen qui regardent dépités au fond du trou béant où vous avez jeté l’orbe des Gerudos. Themen vous réprimandera d’ailleurs vertement pour avoir jeté ce trésor comme une vulgaire pacotille…

Vah’Naboris

Téléportez-vous auprès de Vah’Naboris pour affronter une nouvelle fois l’Ombre de foudre de Ganon.

Vos seules armes cette fois-ci seront : un cimeterre et un bouclier des sept joyaux, une longue épée de vertu et un bouclier de l’égide. Et pour vous sustenter, un maigre fruit volt, un champi volt et une venaison.

Le combat se déroule de la même manière que lorsque vous l’avez affronté la première fois. Jetez-vous immédiatement en contrebas et parez au bon moment lorsqu’il fonce vers vous, puis profitez-en pour l’attaquer. Dans la deuxième phase du combat, lorsqu’il fait tomber des piliers métalliques sur vous pour les foudroyer, prenez-en un avec Polaris et dirigez-le sous votre ennemi pour qu’il prenne une décharge. Reprenez le combat comme dans la première phase. Une fois sa jauge de vie au plus bas, il essaiera de vous envoyer un rayon laser. Renvoyez-le-lui avec un bon timing pour l’achever.

Le combat terminé, vous retrouvez Asarim auprès de Vah’Naboris. Le ménestrel vous fait alors découvrir sa chanson d’Urbosa qui vous ramène dans un nouveau souvenir lié au Prodige des Gerudos !

Entendant de nouveau la voix d’Urbosa dans votre esprit, vous recevez la Colère d’Urbosa + qui se recharge désormais plus vite.

Sachez qu’une fois cette quête terminée, vous pourrez revenir autant de fois que vous le voudrez explorer vos souvenirs de Vah’Naboris et tenter de triompher de l’illusion !

« 3) La Chanson de Mipha

5) La Chanson de Daruk »

Retour au sommaire

À propos - CGU - Contact - Association - Historique du site

Puissance-Zelda fait partie du Réseau Puissance-Nintendo :
P-Nintendo - P-Pokémon