Inscription
   

Interview de l’équipe de cosplay du Danemark — Japan Expo/ECG 2017

Puissance-Zelda > Dossiers > Interview de l’équipe de cosplay du Danemark — Japan Expo/ECG 2017

À propos de ce dossier

Interview de l’équipe de cosplay du Danemark — Japan Expo/ECG 2017

Résumé du dossier :
L'équipe du Danemark finaliste de l'European Cosplay Gathering 2017 a accepté de répondre à nos questions sur leur passion du cosplay et leur lien avec la série Zelda.

Écrit par Izzy Novada et Zemo
le 23 juillet 2017

Page suivante (2/3) »

La 18e édition de la Japan Expo ayant eu lieu dans un contexte de sortie récente de l’épisode Breath of the Wild et du 30e anniversaire de The Legend of Zelda, il n’en fallait pas plus pour qu’on y retrouve une foule de cosplayers grimés en une variété de personnages des jeux Zelda.

Cette année, le salon a également accueilli la finale de l’un des concours européens de cosplay : l’European Cosplay Gathering (ECG). Le jour de la présentation des finalistes et du tirage au sort de leur ordre de passage, nous espérions donc bien voir l’une des treize équipes nationales en lice rendre un hommage à notre saga favorite. Et nous n’avons pas été déçus, puisqu’une équipe s’est présentée en costumes de Link, Zelda et… Terry de Breath of the Wild !

À cette occasion, nous avons souhaité en savoir plus sur leur milieu, celui des cosplayeurs, et leur relation avec la série. Voici donc l’interview d’Emma (Gwan Cosplay), Amalia (Amalia Cosplay) et Niklas (Night Cosplay), l’équipe du Danemark finaliste de l’ECG 2017 !

L’équipe danoise de cosplay finaliste de l’ECG
Emma (Zelda), Amalia (Terry) et Niklas (Link)

Salut à vous trois ! Tout d’abord, pourriez‐vous vous présenter ?

Niklas : Mon nom est Niklas, je vis à Aarhus. J’ai 23 ans, je fais des études en architecture et j’aime faire des costumes avec beaucoup de détails.

Amalia : Je m’appelle Amalia, j’ai 21 ans, j’habite à Copenhague. En ce moment, je fais des études pour être enseignante des collèges, et je fais du cosplay depuis six ou sept ans.

Emma : Je m’appelle Emma, j’ai 24 ans, j’habite à Aalborg. Je fais des études en psychotechnique et je cosplaye depuis sept ou huit ans. Je pense que 70 % de mes costumes ont un rapport avec Zelda, parce que je suis vraiment dingue de cette série ! (rires) Amalia et moi avons exécuté la performance de groupe à la finale de l’ECG ; nous portions des costumes des Noces funèbres.

Emma en Emily et Amalia en Victor des Noces Funèbres
Emma en Emily et Amalia en Victor (Les Noces funèbres)
(Photo par Lupin Cosplay)

C’est la première fois que vous venez à Paris pour un concours de cosplay ?

Les trois : Oui.

Niklas : Pour le cosplay, oui, mais je suis déjà venu deux fois à Paris. La dernière fois étant il y a un an et demi, avec ma classe.

Vous avez un peu le temps de profiter un peu de la ville en dehors de la Japan Expo ?

Emma : Hélas, non. Nous sommes allés deux jours à Disneyland, mais nous n’avons même pas le temps d’aller voir la Tour Eiffel.

Amalia : Avec l’ECG, nous avions des choses prévues et un programme assez strict dès notre arrivée ici. Aujourd’hui [NDLR : le dimanche, dernier jour de la Japan Expo], c’est le premier jour où nous pouvons profiter de la convention, jusque‐là nous étions en coulisse la majeure partie du temps.

Vous concourrez pour l’équipe du Danemark. Comment s’est passée la présélection pour pouvoir participer à ce concours ?

Emma : Pour nous, la sélection se fait dans une convention danoise, la J‐Popcon de Copenhague. J’ai entendu qu’elle était réputée pour proposer un très bon show, avec de bonnes représentations. Pendant la convention, un jour est dédié à cela et le soir, tout le monde doit aller sur scène seul et en groupe. Tout le monde concourt pour pouvoir participer au WCS [NDT : World Cosplay Summit], à l’ECG, ainsi qu’à l’EuroCosplay de Londres.

Amalia : C’est là que se passe toute la phase préliminaire, dans ce grand spectacle !

Emma : Et c’est là où nous avons tous les trois été sélectionnés pour l’ECG.

En tant qu’équipe nationale, vous avez reçu des soutiens particuliers, notamment financiers ?

Emma : L’ECG a financé nos billets d’avions, l’hôtel, la nourriture et nos badges pour la Japan Expo. Nous avions aussi remporté un prix de 150 € chacun lors de la phase préliminaire, que l’on voit comme une aide pour nos costumes, car le cosplay est une passion coûteuse. Donc oui, tout a été pris en charge et nous n’avions pas à dépenser un centime si nous ne voulions pas le faire, ce qui est super gentil.

Vous vous connaissiez avant cette phase préliminaire ?

Emma : Oui, on se connaissait plutôt bien, nous sommes originaires de la même région. Nous avons les mêmes amis et nous sommes de très bons amis depuis environ deux ans.

Amalia : Mais c’est la première fois que l’on se produit ensemble. Nous n’avions pas encore eu la chance de faire de costumes ensemble. C’était très fun à faire, du coup !

Niklas : Et l’on connaissait aussi très bien Niklas, on va aux mêmes soirées et l’on fête les nouvelles années ensemble.

Vous aviez déjà participé à des concours internationaux ?

Emma : Amalia et moi avions toutes les deux participé à EuroCosplay à Londres. Pour ma part en 2013…

Amalia : … et moi en 2014 ! Emma y représentait le Danemark en 2013, et ensuite c’était à mon tour. On y était toutes les deux, mais pas au même moment. C’était uniquement en solo.

En débutant la compétition, vous vous attendiez à atteindre la finale ?

(rire général)

Amalia : Emma et moi avons commencé à envisager l’idée de faire une compétition il y a environ un an. On voulait juste faire quelque chose ensemble. Nous sommes parties sur Les Noces funèbres, car cela me permettait de jouer un de ces personnages bizarres que j’adore, et cela lui permettait de faire des maquillages flippants.

On en a beaucoup parlé puis on s’est inscrites à la compétition. Il y avait tellement de bons candidats qu’on s’était faites à l’idée que nous n’avions tout simplement aucune chance de gagner, tous les meilleurs cosplayeurs danois étaient là. On se disait qu’avec un peu de chance on pourrait avoir un petit prix, comme être les favoris du public. Mais cela nous allait, on acceptait notre destin ! On en rigolait, mais on était passionnées par nos costumes. Notre interprétation était plutôt humoristique et bizarre, c'était assez fun. Et apparemment le jury a aimé, car nous sommes là.

Lorsqu’ils ont annoncé les résultats, nous étions dans le public au lieu d’être en coulisse. On s’était installées pour voir le résultat, on se disait que dans tous les cas le prix pour l’ECG irait à quelqu’un de bien. Lorsqu’ils ont annoncé le résultat, il y a eu comme un moment de silence. Même nos amis ne s’y attendaient pas. On se regardait comme des idiots avec nos amis, puis on s’est dit : « Merde… il faut qu’on coure sur scène, maintenant ! ».

Emma : Je pense avoir perdu trois paires de cils tellement j’en pleurais. J’étais choquée ! Mais c’était des larmes de bonheur !

Niklas : Je ne m’attendais pas non plus à gagner. Je n’avais pas fait grand‐chose jusque‐là, j’étais là avant tout pour le fun, je restais en coulisse parce qu’il y avait plein de chouettes personnes. La barre était très haute, et en général ce sont toujours des costumes pleins de superbes détails qui gagnent. Mon costume de Norbert Dragonneau avait l’air de vieux vêtements des années 1920. Lorsqu’ils ont annoncé les résultats pour le solo, ils ont débuté par l’EuroCosplay et c’est un cosplay très détaillé qui l’a remporté, je me disais que je n’avais aucune chance. Lorsqu’ils ont annoncé les résultats pour l’ECG, j’ai applaudi comme tout le monde avant de réaliser que c’était moi. Je suis tombé sur les genoux et tout le monde en coulisse me criait des trucs, mais je ne comprenais plus rien ! (rires)

Vous avez d’autres concours en vue à l’avenir ?

Emma : J’ai toujours voulu aller au WCS au Japon. Je pense que ça doit être une expérience dingue. Mais pourquoi pas aussi aller à la PhotoCon en Pologne, ou aux Pays-Bas à la C4 [NDLR : Clara Cow’s Cosplay Cup]. Ce sont de bonnes conventions.

Amalia : J’aimerais bien revenir à l’ECG, mais je pense que ça pourrait être fun de participer au Nordic Cosplay Championship. Je fais beaucoup de choses en solo, c’est la première fois que j’intègre un groupe, donc je vais probablement revenir à des choses en solo…

Niklas : J’aimerais aussi bien revenir à l’ECG. La scène est géniale et l’organisation est au point. Mais je pense aussi que ça serait fun de faire la WCS au Japon, ça serait vraiment l’occasion d’expérimenter la plus grosse compétition, le plus gros rassemblement de la communauté cosplay, le tout au Japon…

Emma : … et de mourir en juillet ! (rires)

Amalia : C’est pour ça que je ne veux pas aller au WCS, il y fait vraiment chaud !

Emma : J’y suis allée il y a deux ans au Japon, pour soutenir l’équipe danoise lors de la parade, mais il faisait trop chaud pour la personne « normale » que je suis, à cause de la forte humidité.

Vous pensez continuer à cosplayer tous les trois ensembles ?

Emma : Nous n’avons pas encore vraiment décidé quoi que ce soit à ce sujet.

Page suivante (2/3) »

À propos - CGU - Contact - Association - Historique du site

Puissance-Zelda fait partie du Réseau Puissance-Nintendo :
P-Nintendo - P-Pokémon