Inscription
   

Chapitre 1 : Miroir

Puissance-Zelda > Travaux des fans > Fanfics > Entre chien et loup. > Chapitre 1 : Miroir

NB : le texte qui suit a été approuvé, mais pas corrigé par l'équipe de Puissance-Zelda.

Entre chien et loup.

  • Profil mïdonna
  • Genre Genre : Fantasy
  • Dernière MAJ Màj : 24 juin 2017
  • Chapitres Nb de chapitres : 2
  • En cours Statut : En cours

Après avoir battu Ganondorf, le monde de la lumière et celui du crépuscule n'ont désormais plus aucuns liens. Link se morfond. La seule qui compte pour lui est parti en brisant l'unique lien qu'il existe en lui et elle. Le héros n'est plus que l'ombre de lui-même.

Retour au sommaire

Des bruits de pas résonnaient dans les grands couloirs du château encore endormis. Tout était silencieux a cette heure matinale. Une silhouette en robe de nuit blanche avance d'un bon pas dans les couloirs vides, un plateau contenant un petit-déjeuner dans les mains. Elle avança jusqu’à la porte d'une grande chambre. Elle pousse doucement la porte et entra dans une pièce luxueuse. Sur le grand lit ou pouvait facilement rentrer quatre personnes; (bah oui on est au château Royal hein !) une vague forme humaine était enroulée dans les couvertures et dormait. De la couette émergeait une tignasse blonde ébouriffée. La silhouette posa le plateau sur la table de chevet en bois blanc et s'assoit doucement sue le lit à côté de se qui semblait être une forme humaine. Elle tente de réveiller le dormeur.

-Link, debout.

murmure doucement la princesse. ......rien, pas de réponse. Zelda décide de le secouer un peut plus fermement.

-Liiink.... Debout !! IL faut manger !!

.... toujours rien, mais Zelda à surprit un léger mouvement de tête encore endormis. Agacée, elle le secoue de plus en plus fort.

-Lève-toi espèce d'idiot !! Je te promet au nom des trois déesses que si tu ne te lève pas et refuse encore UNE fois de te nourrir, je t’attache au lit et t’enfourne les croissant par les trous de nez si il le faut !!"

persifle t-elle. La seule réponse qu'elle reçut fut un grognement sourd. Il fallait vraiment être idiot pour ne pas comprendre que se manège agaçait fortement l'auteur du grognement. Mais Zelda ne lâcha pas prise. Dans un soupir de frustration, elle se leva et alla dans la salle de bain rattachée a la chambre en emportant une carafe avec elle. Elle revint quelques minutes plus tard, la carafe remplie à ras bord d'eau gelée et de glaçons. Sans ménagement elle vida absolument tout le contenus de la carafe sur la tête de nôtre marmotte. Son geste eu l’effet espéré par Zelda: Link sortit (enfin bondit plutôt) du lit comme un diable de sa boite le visage trempé. L'eau ruisselait sur son torse nu. Son pantalon en toile léger était trempé lui aussi. Un sourire crispé était sur son visage et ses yeux bleus lançait des éclairs et prédisaient une vengeance. Ils restèrent ainsi de longues minutes à se toiser l'un l'autre. Ce fut Zelda qui attaqua en premier.

-Pff, voila le grand HÉROS !!! Celui qui à ramené la lumière en Hyrule !! Qu'elle prestance, qu'elle..déception !! Franchement je m’attendais à mieux !!

dit-elle d'un air sarcastique. Link ne dit rien. Le silence s'installa de nouveau. La température de l'air chuta brusquement. Zelda sursauta, mais Link ne bougeait pas, impassible. Le soleil ne brillait plus, la chambre c'était assombrie. Zelda grelotta. Link persifla, presque inaudiblement:

-Ma chère Zelda. Tu n'aurais du jamais faire ça. Je suis de mauvaise humeur maintenant.

Elle déglutit mais répondis:

-Ce..Cela ne va pas changer grand chose de toute façon. Tu..tu est tout le temps de mauvaise humeur en ce moment. Depuis que Midona est partie dans son monde tu as un caractère...

Link haussa un sourcil en attendant la suite de sa phrase.

-De ??

Zelda inspira un grand coup avant de s'écrier.

- DE CHIEN !!!!!!

Surprit Link trébucha et s’affala sur le sol. La température de la pièce revint à la normale. Dans son geste, Link avait emporté avec lui la couette, qui embarqua avec elle le plateau posé sur le table de chevet. Zelda n'eut pas le temps de réagir. Link rattrapa le plateau de justesse mais le bol de chocolat chaud emporté dans son élan continua sa course et s'écrasa sur la cuisse de Link. Le lait se déversa sur la cuisse de héros le brûlant. Link étouffa un cris de douleur. Malgré tout il garda en main le plateau comme ne rien n'était. Même si au fond de lui il avait envie de tout balancer par terre et de courir a la salle de bain se passer la cuisse sous l'eau froide. Zelda le regardait pétrifiée. enfin elle réagit en courant chercher un chiffons imbibé d'eau gelée qu'elle tempona sur la brûlure. Soulagé un cours instant, Link soupira et déposa le plateau à terre, à côté de lui. Mais l'eau froide ne suffisait pas. Zelda dut recourir à ses pouvoirs pour venir à bout de la blessure. Une fois guérit, Link se releva sans dire un mot. Sans regard pour la princesse. Celle-ci restait a genoux sur le sol, craignant la réaction de Link. Elle le regarda s'éloigner vers le lit et remettre la couette en place. Zelda se releva et s’approcha de quelque pas; Elle allait balbutiner des excuses quand il se retourna et lui envoya un oreiller dans la figure. la puissance du coup fit tomber Zelda à la renverse.En une fraction de seconde Link bondit vers Zelda et l’immobilisa, le ventre de la jeune fille au sol, il lui maintenait les mains dans le dos. Il se pencha vers l'oreille de la princesse.

-Je ne cautionnerais plus aucun réveils de se genre à l'avenir.

chuchota t-il à Zelda. Sur ses paroles il se relève, la relâchant et poursuivit en aidant Zelda à se remettre sur pied.

-De toute façon, je dois partir. J'ai déjà trop abusé de ton hospitalité. Trois semaine que je suis ici, je pense que c'est beaucoup trop. J'ai déjà une Maison Toal.
-Je comprend que tu veille retourner chez toi,

Déclara Zelda.

-Mais quand veut tu partir ?
- En fin de matinée si possible...

répondit Link pensif.

-Je veut t’accompagner !

Déclara Zelda, la mine déterminée. Link lui fit les gros yeux en lui répondant,

-Non ! Même si Ganon n'est plus, ces monstres sont toujours actifs ! C'est trop risqué !!

Zelda fit la moue, mais ne se découragea pas.

-Ce n'est pas grave. Des gardes nous suivront de loin. J'aimerais au moins faire une dernière ballade avec toi !! Je sais !!

coupa t-elle Link qui commençait à ouvrir la bouche pour répondre quelque chose.

-Je sais que nous nous reverrons, mais se ne seras plus aussi souvent que maintenant. Entre mes travaux de future reine et le fait que ton village soit assez loin on ne se reverra presque plus...

Un rayon de soleil tomba sur la princesse illuminant son visage. Devant les yeux de Bambis qu'elle lui faisait, Link comprit qu'il ne pourrait pas lui refuser cette dernière faveur. Il poussa un soupir de découragement. Zelda s'illumina, elle avait gagné. En s’approcha en souriant et lui planta un baiser sur la joue.

-Pour moi tu seras toujours comme un petit frère !!

Déclara t-elle sans se départir de son sourire.

-Un petit frère qui sait se battre à l'épée et qui à sauvé Hyrule...

Ajouta t-il un avec un sourire en coin. Zelda rigola. Elle retourna dans sa chambre, trouver une tenue plus convenable que la robe de nuit qu'elle portait. elle entra dans un pièce exclusivement réservée à ses vêtement, qui était rattachée à sa chambre. Lorsque son choix s'arrêta sur une robe bleue pale cerclée de fils d'argent son regard tomba sur sa robe de ''princesse''. celle qu'elle portait lors du combat final opposant Link à Ganon. La robe n'était plus mettable: du sang séché maculait le jupon rose pâle. De la boue, de la sueur, des crins de chevaux et des poils de loup constellait la belle robe,en témoignage du dur combat qu'elle avait mené. Zelda affectionnait beaucoup cette robe. Elle la prit et se mit à caresser la soie déchirée du jupon. Zelda contempla le bustier rose/pourpre et les épaulette d'ors fixés à la robe. une ceinture basse d'or et de pierres maintenaient un tablier couvert de symboles Hyliens. Lorsqu'elle caressa les épaulette dorées, elle se piqua. a son doigt elle vit une petite goutte de sang bien ronde perler le long de son index. Elle porta son doigt à sa bouche et tenta de dénicher se qui l'avait blessée. Entre le bustier et l'épaulette droite quelque chose scintillait à la lumière du jour. Zelda tira prudemment sur le petit objet. Ses yeux s'agrandirent de surprise lorsqu'elle retira un éclat du miroir des ombres, pas plus gros que son poignet.

À propos - CGU - Contact - Association - Historique du site

Puissance-Zelda fait partie du Réseau Puissance-Nintendo :
P-Nintendo - P-Pokémon