Inscription
   

The Legend of Zelda : Phantom Hourglass

Puissance-Zelda > Phantom Hourglass

Logo de Phantom Hourglass

Fiche d'informations

Boîte du jeu
  • Titre occidental :
    Phantom Hourglass
  • Titre original :
    Mugen no Sunadokei
  • Développeur :
    Nintendo EAD
  • Nb de joueurs : 1 ou 2 (en ligne)
  • Directeur : Daiki Iwamoto
  • Producteur : Eiji Aonuma
  • Classification PEGI : 7 ans et plus
  • Visiter le site officiel
  • Sorti sur Nintendo DS
    Europe 19 octobre 2007
    Canada Etats-Unis 1er octobre 2007
    Japon 23 juin 2007

Avis sur le jeu

Bien qu’étant la suite directe de The Wind Waker, Phantom Hourglass est tout à fait différent, n’ayant presque rien en commun, si ce n’est le concept des îles et de la mer. Même s’il n’est pas au niveau de son prédécesseur, PH reste un jeu fort intéressant, qui mérite d’être complété avec attention. En revanche, un univers trop vide et un manque important de personnages marquants m’empêche de le classer dans la catégorie des très bon Zelda. 3/5, vous vous amuserez en y jouant, mais sa courte durée de vie est quelque peu décevante. (par Tate)

Galerie d'images

Screenshot de Phantom Hourglass

Screenshot de Phantom Hourglass

Screenshot de Phantom Hourglass
Voir toutes les images

Historique et présentation

Link dans Phantom Hourglass

Les spéculations étaient nombreuses au sujet du premier Zelda qui verrait le jour sur la nouvelle portable de Nintendo. Un temps, la rumeur voulait qu'un nouveau Four Swords soit prévu pour DS. Au final, c'est pendant la GDC 2006, là où on s'attendait plutôt à de nouvelles infos sur Twilight Princess - à l'époque en développement - que Satoru Iwata lève le voile sur Phantom Hourglass, qui serait donc une nouvelle aventure de Link, cette fois sur deux écrans.

Le jeu crée premièrement la surprise par le fait qu'il est la suite directe de The Wind Waker et reprend donc le thème marin. Le style graphique est ainsi une version DS du cel-shading qui avait envahi les GameCube quelques années auparavant, tout en conservant la vue du dessus classique des Zelda 2D. Mais le coeur de la vidéo de présentation du jeu, c'est bien les contrôles au stylet et la façon dont ceux-ci s'adaptent aux mécanismes de la série. Le trailer montre que l'action prend place sur l'écran tactile ; le joueur pointe un endroit de l'écran pour que Link s'y rende, tandis que les coups d'épée s'effectuent en faisant glisser rapidement le stylet, comme pour "trancher". L'écran supérieur est dédié à la carte, qu'on peut faire repasser en dessous pour y ajouter des annotations. Le système de navigation est entièrement revu par rapport à The Wind Waker : exit le voilier; Link est maintenant aux commandes d'un petit bateau à vapeur qu'on déplace simplement en traçant son itinéraire sur la carte maritime.

Screenshot de Phantom Hourglass  Screenshot de Phantom Hourglass  Screenshot de Phantom Hourglass

A l'E3 2006, une première démo permet aux journalistes de s'essayer à cette nouvelle manière de jouer qui, sans jamais faire totalement l'unanimité, sera considérée par une bonne partie des joueurs comme plutôt efficace. On apprend également pendant l'E3 l'existence d'un mode multijoueur, online, qui se révèlera à terme plus ou moins anecdotique par rapport à l'aventure principale, mais toujours bon à prendre.

Un gardien fantôme

A l'origine, la sortie du jeu est programmée pour fin 2006, mais une absence de nouvelles pendant la seconde partie de l'année déclenche vite des rumeurs de report, bientôt confirmées. La date de sortie passe alors à courant 2007. Le jeu refait une apparition à la GDC 2007 avec un second trailer et voit par la même occasion sa sortie japonaise fixée définitivement au mois de juin. Le jeu repasse par l'E3 en juillet après sa sortie nippone, où il est alors confirmé pour octobre en Amérique du Nord et en Europe.

Phantom Hourglass a la particularité d'être construit autour d'un donjon central, que l'on est forcé de visiter à de nombreuses reprises (les nouveaux objets rendant possible une exploration plus profonde des lieux) en un temps limité, déterminé par la quantité de sable présente dans le Sablier fantôme récupéré en début d'aventure (d'où le titre !). Link est accompagné pendant son voyage par une nouvelle fée, Ciela, ainsi qu'un marin plutôt fourbe du nom de Linebeck, qui apporte une touche d'humour au jeu par ses nombreux coups bas. Phantom Hourglass est encensé par la presse internationale à sa sortie, notamment pour l'inventivité des énigmes rendues possibles avec les différentes fonctionnalités de la DS (double écran, tactile, microphone, etc). Chez les fans, la réaction est plus mitigée, en grande partie en raison du niveau de difficulté qui suit plus que jamais la tendance à la baisse des dernières années, au point que pour certains, il s'agit ni plus ni moins d'un titre purement créé pour les casual gamers et se souciant peu des joueurs plus assidus.

Cela n'empêchera pas une bonne partie des joueurs de retrouver l'univers de The Wind Waker avec plaisir, le jeu étant truffé de références à son grand frère, et de se laisser porter par une aventure peut-être pas très ambitieuse mais clairement inventive à de nombreuses reprises.

Screenshot de Phantom Hourglass  Screenshot de Phantom Hourglass  Screenshot de Phantom Hourglass

À propos - Contact - Historique du site

Puissance-Zelda fait partie du Réseau Puissance-Nintendo :
P-Nintendo - P-Pokémon